Libre antenne à la radio : attention danger !

Jeudi 2 Mars 2017



Donner la parole aux auditeurs n’est pas forcément l’exercice facile. Souvent considérée comme une émission à moindre coût (voire rentabilisée par des appels surtaxés), une émission de libre antenne peut rapidement devenir une verrue dans une grille de programmes et dénaturer l’identité d’une station. Voici quelques conseils si vous souhaitez marcher sur les traces de Lovin'Fun, Cauet ou Jean-Jacques Bourdin.



# 1 Choisir un vrai animateur de libre antenne
Un bon animateur de flux musical n’excellera pas forcément sur une émission de libre antenne. Par définition assurée en direct, celui-ci devra maîtriser les impondérables naturellement, créer une ambiance rassurante, mais surtout avoir une culture générale impeccable. Il doit être capable de garder une maîtrise totale de son antenne et rester le maître à bord.
 
# 2 Définir le créneau idéal
Matin, mi-journée, ou soirée ? Il n’y a aucun mauvais créneau. Tout dépendra de la ligne éditoriale (voir point suivant). Pour la confidence, on privilégie l’esprit feutré nocturne, sur les pas de la mythique Macha Béranger qui a tenu les nuits de France Inter pendant des décennies. La soirée pourra être consacrée à un show interactif à la manière de Cauet sur NRJ ou Difool sur Skyrock. Les conseils "sexo" auront également leur place en soirée, à l’instar de Lovin’Fun, même si Brigitte Lahaie officie, elle, les après-midi sur Sud Radio. Ce créneau du soir est idéal également pour les dédicaces interactives sur une radio musicale. Enfin, la journée sera plutôt consacrée à l’actualité.

# 3 Quelle ligne éditoriale ?
Le matin et la mi-journée devront donc être consacrés de préférence à l’actualité. À ces horaires, pas le temps de s’attarder. L’échange doit être percutant et rapide. Confronter vos auditeurs à une personnalité peut être une bonne formule. Pour le reste, plus on avance dans la journée, plus la formule du micro ouvert aura sa place. Attention à ne pas miner le moral de vos auditeurs avec des témoignages trop anxiogènes ou aux dérapages de fin de soirée. Quelle que la soit la formule : la maîtrise de l’antenne doit être le maître mot. Je conseille l’émission en direct, même si certaines stations n’hésitent pas à garder quelques minutes de battement avant la diffusion.
 
# 4 Le standard : porte d’entrée indispensable
L’époque où l’animateur prenait directement l’auditeur en direct est (presque) révolue. Cela demandait une vraie expertise pour éviter les dérapages. Votre standardiste, bien briefé, saura sélectionner le "bon client", mais aussi identifier les imposteurs. Il faut trouver une cohérence avant le message que vous voulez transmettre. Un conseil : ayez un fichier d’auditeurs fidèles que vous pourriez solliciter en cas de pauvreté dans les appels.
 
# 5 Utilisez les réseaux sociaux
La force des réseaux sociaux permet à votre émission de se poursuivre le reste de la journée. Bien modérés, ils sont une porte d’entrée et jouent le rôle de voiture-balai vers votre antenne. Soyez très actifs sur Twitter, Facebook, Instagram et sans oublier Snapchat. La messagerie WhatsApp peut aussi être utilisée. Certains animateurs, comme Cyril Hanouna, l’ont largement utilisée. À l’heure du tout connecté, multipliez les points de contacts entre vous et vos auditeurs !
 
"Ayez un fichier d’auditeurs fidèles que vous pourriez solliciter en cas de pauvreté dans les appels."

Ls libres antennes de la saison

NRJ a, depuis longtemps, consacré ces soirées à ce format. Cauet en a fait un véritable show de 19h à 22h. Même tonalité pour Guillaume Pley de 22h à minuit. Fun Radio a ressuscité sa mythique Lovin’Fun chaque soir dès 20h. MFM Radio et Chérie FM ont choisi les dédicaces interactives pour animer leurs soirées. Côté radios généralistes, Brigitte Lahaie, et ses conseils "sexo", est de retour sur Sud Radio de 14h à 16h, après son départ de RMC. La station d’Alain Weill, qui a fait de l’interactivité son fonds de commerce, en propose quasiment à chaque instant : Bourdin le matin, les GG à midi et le sport le soir. Caroline Dublanche ouvre son micro pour des conseils "psy" le soir de 22h30 à 1h sur Europe 1.


François QUAIREL
Consultant formateur radio / digital - Formation "réseaux sociaux" pour pros de la radio :... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 24 Mars 2017 - 09:30 Week-end spécial Chuck Berry sur Oüi FM

Vendredi 24 Mars 2017 - 09:10 Radio France partenaire du Salon Livre Paris