Lettre ouverte à Claude Perrier

Vendredi 10 Janvier 2014



La rédaction de France Bleu Toulouse a écrit une lettre ouverte à Claude Perrier, directeur du réseau France Bleu. L'équipe de journalistes indique que la rédaction de la locale est "en surchauffe (...) nous sommes 6 quand dans les autres grandes villes, nos collègues sont entre 7 et 14". Mise en ligne sur le site du SNJ, La Lettre Pro de la Radio la publie à son tour dans son intégralité.


Si la nouvelle grille de France Bleu, lancée le 6 janvier dernier, a déjà fait des vagues dans plusieurs locales (lire ICI), cette fois-ci, c'est au tour de la rédaction de France Bleu Toulouse de monter au créneau. Les six journalistes viennent de signer une lettre ouverte adressée à Claude Perrier. Pour la rédaction toulousaine : "les premiers ajustements d’antenne préconisés depuis le 6 janvier suscitent beaucoup d’inquiétude et un surcroît de travail que nous ne serons pas en mesure de fournir dans la durée". Des journalistes qui réclament donc des moyens supplémentaires et dénoncent une rédaction "en surchauffe".

La Lettre ouverte à Claude Perrier

Monsieur le Directeur,

Toulouse, quatrième ville de France compte, depuis bientôt trois ans, une locale de France Bleu.
 
Ses équipes, motivées, sont parvenues avec les moyens en place à fédérer près de 30 000 auditeurs, chaque matin. Ce qui a été qualifié par notre hiérarchie de "très bon démarrage".
Tout cela s’est fait au prix d’une grosse dépense d’énergie : trois printemps électoraux, autant de phases finales de Top 14 et de coupe d’Europe, les 10 ans d’AZF, l’affaire Mérah… Autant d’événements où la rédaction s’est mobilisée sans compter, et puis évidemment l’actualité propre à une agglomération aussi grande que Paris en superficie et où il faut conquérir les contacts comme les auditeurs !

Il n’est pas question, ici, de se plaindre de ce qui est la charge et le lot de n’importe quelle rédaction de France Bleu.
Mais le constat est évident : au bout de trois ans, celle de France Bleu Toulouse est en surchauffe. Nous sommes 6 quand dans les autres grandes villes, nos collègues sont entre 7 et 14. Nous sommes donc la plus petite rédaction pour une radio d’agglomération.

Or, Monsieur le Directeur, vous avez clairement annoncé, lors de votre arrivée à la tête du réseau, qu’il fallait renforcer l’audience de France Bleu dans les agglomérations.
Nous comprenons la stratégie mise en place mais aujourd’hui, nous réclamons les mêmes moyens que nos camarades.
Les premiers ajustements d’antenne préconisés depuis le 6 janvier suscitent beaucoup d’inquiétude et un surcroît de travail que nous ne serons pas en mesure de fournir dans la durée.
 
Nous apprenons, cette semaine, avec grande satisfaction, que France Bleu Toulouse recrutera, d’ici juillet, un 7ème PARL, nous ne pouvons pas imaginer que le renfort s’arrête là.
 
Veuillez agréer, Monsieur le Directeur, nos respectueuses salutations.


Frederic Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 09:41 Arrêt des Ondes Longues de France Inter