Les gouvernements présentent une vision numérique de la radio

Jeudi 10 Novembre 2016



Plus de 200 participants se sont réunis à Vienne pour l'Assemblée générale du WorldDAB. Des représentants politiques, de la Commission européenne ou des régulateurs ont échangé sur l’avenir de la radio. Les radiodiffuseurs ont partagé leurs études d’audiences et les possibilités commerciales offertes...


Patrice Gélinet, membre du CSA, avait fait le déplacement jusqu'à Vienne en Autriche ce jeudi pour assister à l'Assemblée générale du WorldDAB © Philippe Chapot
Patrice Gélinet, membre du CSA, avait fait le déplacement jusqu'à Vienne en Autriche ce jeudi pour assister à l'Assemblée générale du WorldDAB © Philippe Chapot
Vienne (Autriche) - Des représentants de ministères, de radiodiffuseurs, de régulateurs et des fournisseurs de technologies se sont retrouvés aujourd'hui à Vienne pour partager leur vision de l'avenir de la radio numérique. Des représentants politiques et réglementaires de l'Allemagne, de la France, de la Norvège, du Royaume-Uni et de la Slovaquie ont été rejoints par la Commission européenne pour discuter de l'avenir de la radio numérique et de l'adoption du DAB sur les principaux marchés.
Dans les prochains mois qui vont amener à la transition de la radiodiffusion au tout numérique en Norvège, la technologie DAB s'est imposée comme la plate-forme principale de la radiodiffusion numérique pour l'Europe et l'Australie, 56% des citoyens européens pouvant désormais bénéficier des services de radiodiffusion en DAB.

Pour Patrick Hannon, président du WorldDAB : "le DAB continue de progresser et aujourd'hui, nous avons entendu très clairement l'engagement de gouvernements pour leur pays. Un nombre croissant de voix appelle à un soutien plus actif de la Commission européenne, pour que les récepteurs radio soient tenus d'intégrer à la fois un récepteur FM et un récepteur numérique. Une telle mesure profiterait à la fois aux pays qui diffusent la radio numérique terrestre et à ceux qui l’envisagent ou qui sont en cours de déploiement".


Pour les participants notamment de la session d’ouverture, l’avenir de la radiodiffusion est numérique et la collaboration une nécessité. Pour certains pays, dont l’Allemagne, l’Angleterre ou la Suisse, la transition vers la radiodiffusion numérique n’est qu’une question de temps.

"Diversité" et "pluralité" pour Patrice Gélinet du CSA

"D’autres appels à candidatures auront lieu dans les mois et années à venir, selon le calendrier établi par le conseil, qui prévoit que d’ici à 2023, la totalité de la population française pourra recevoir la RNT. Les facteurs de succès du DAB chez nos voisins démontrent l’appétence  des industriels et des auditeurs pour la radio diffusion numérique. Au-delà des avantages connus de la technologie, la diversité, la pluralité et l’engagement des acteurs du monde radiophonique démontrent que le DAB fait parti intégrante du futur de la radio en Europe et donc en France" a pour sa part indiqué Patrice Gélinet, membre du CSA. "Il n'est pas normal que la France soit la dernière à numériser la Radio" a-t-il conclu.



Frederic Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 11:48 Radio France partenaire historique du Téléthon

Samedi 3 Décembre 2016 - 09:39 Les radios se mobilisent pour le handicap