Les constructeurs roulent pour Radionomy

Lundi 8 Avril 2013



En mars dernier, 4 constructeurs automobiles ont choisi la radio digitale Radionomy afin de diffuser des campagnes audio. Renault (OMD), Volkswagen (Médiacom Paris), Citroën et Peugeot (Havas Média) ont choisi "la puissance et la précision de la radio 2.0" pour renforcer leurs plans de communication radio. L'automobile représente 37% des investissements sur le bouquet Adionomy Régie


Les constructeurs roulent pour Radionomy
Le secteur automobile (constructeurs, garages et assurances) représente désormais 37% des investissements sur le bouquet Adionomy Régie. On constate derrière ces chiffres des stratégies encore bien différentes : si toutes les marques sont bien conscientes de la complémentarité de la radio digitale par rapport à la radio FM, la façon de travailler ce média change. Pour certains, la radio digitale reste de la radio et seul le mode de diffusion diffère de la radio traditionnelle.

Pour d’autres, l’audio doit nécessairement être couplé à du display. Enfin, certaines marques adaptent leurs messages et travaillent les cibles selon le mode d’écoute.
"Les constructeurs automobiles sont historiquement de gros investisseurs radio FM et la radio digitale est une réponse pour élargir leur couverture en touchant des auditeurs qui ont désertés les radios classiques. L’autre grande force de la radio digitale est de toucher une audience connectée. Il y a donc une grande complémentarité entre la radio FM et la radio digitale" a souligné Antony Frandsen, Sales Manager Adionomy Régie.
Les constructeurs roulent pour Radionomy

Plusieurs post-tests ont été menés depuis octobre 2012 sur de nombreuses campagnes radio du bouquet Adionomy Régie, dont une pour un constructeur automobile. Les premiers résultats indiquent que la mémorisation spontanée des messages se situe entre 15 et 21%, soit un score supérieur à la radio traditionnelle. L’un des facteurs clés de ces résultats est la durée des écrans de publicité bien inférieure à celle de la radio FM (2 minutes pour la radio digitale), ce qui apporte une plus grande émergence aux annonceurs. La mémorisation assistée est comprise entre 45 et 60% (directement dépendante de la création de l’annonceur).
Autre point intéressant, environ 41% des personnes interrogées déclarent que le message audio délivré leur donne envie d’aller visiter le site de l’annonceur.

Rappel : l'audience des radios en ligne en France

# 01 1 900 000 d’internautes ont visité au moins l’un des sites de Radio 2.0 la semaine, contre 1 400 000 sur un jour moyen de week-end.
# 02 En un an, le nombre de sessions des radios en ligne  augmente de 27,3 %. La durée totale des sessions augmente d’environ 50 %.
# 03 En un mois,  14 200 00 internautes uniques ont consulté au moins un site de Radio 2.0, soit 34,8 % des internautes français.


Frederic Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 09:24 Live à Fip en direct de Marseille

Vendredi 9 Décembre 2016 - 09:00 La couverture des situations de crise à la radio