Les chroniqueurs pessimistes

Jeudi 3 Janvier 2013



Via le Lab d’Europe 1, Olivier Duhamel le politologue de la radio de la rue François 1er, propose une sélection des chroniques de ses autres confrères éditorialistes, diffusées ce 2 janvier. Des éditorialistes très pessimistes.


Les chroniqueurs pessimistes
Les premiers éditoriaux des radios françaises donneraient-ils le ton de ce que sera cette année 2013 ? Si tel est le cas, il y a de quoi s’inquiéter. Olivier Duhamel qui anime Médiapolis sur Europe 1 s’est intéressé aux éditoriaux diffusés ce 2 janvier sur Europe 1, RTL et France Inter.
 
Le constat ? Les prévisions démentent tout l’optimisme de François Hollande.  Axel de Tarlé (le 2 à 7h10 sur Europe 1) évoque "plus de chômage, plus de déficits, une crise peut-être plus sévère". Dominique Seux (le 2 à 7h20 sur France Inter) parle d’une "économie 2013  qui paraît cuite et ultra cuite". Pour Bénédicte Tassart (le 2 à 7h25 sur RTL), "les personnes pourtant optimistes en général pour 2013 ne semblent pas considérer le gouvernement en mesure d’agir". Enfin, pour Nicolas Beytout (le 2 janvier à 7h45 sur France Inter), "il n’y a rigoureusement aucune chance pour que la courbe du chômage se retourne à la fin de l’année".
 
Si tout cela se confirme en 2013, la radio aura donc une carte à jouer durant les prochains mois. Celle de créer des programmes autour d’un de ses fondamentaux : le divertissement. Car c’est bien ce que recherchera l’auditeur : être diverti par la radio pour oublier, même provisoirement, la crise. Le divertissement pourrait ainsi être le fil rouge des programmes en 2013 pour ceux qui voudraient générer de l'audience.


Frederic Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 09:41 Arrêt des Ondes Longues de France Inter