Les audiences vont-elles souffrir de la grève à Radio France ?

Vendredi 27 Mars 2015



Les organisations syndicales ont une nouvelle fois reconduit leur mouvement social aujourd'hui. Radio France est ainsi confrontée à la plus longue grève depuis 10 ans. Et les programmes, perturbés depuis plus d'une semaine, auront probablement des incidences sur les prochaines audiences...


Le Top 5 des audiences des radios sur la vague novembre - décembre 2014
Le Top 5 des audiences des radios sur la vague novembre - décembre 2014

"Si la grève continue jusqu'à demain soir, on risque de perdre entre un demi-point et un point d'audience (soit quelque 500.000 auditeurs) sur France Bleu, France Info et France Inter", a pronostiqué Frédéric Schlesinger, à l'AFP, cité par L'Express.
Le directeur délégué aux antennes et aux programmes est inquiet car, selon lui,  "c'est d'autant plus important que cette audience sera allée chez nos concurrents. Après, 80% vont revenir en quinze jours ou trois semaines, mais il y a une perte d'audience qui sera importante et durable".
Autre incidence de cette grève qui dure : la baisse des recettes publicitaires.

Le groupe Radio France perdrait "un million d'euros par semaine" et comme le prix des espaces est indexé sur le score d'audience, la baisse des recettes pourrait ainsi se poursuivre après la fin du mouvement.

"Ça vaut ce sacrifice"

"Si on fait la grève, c'est pour que les auditeurs continuent à avoir les programmes qu'ils aiment, puisque c'est ça qui, au fond, est menacé", fait valoir Philippe Ballet, délégué Unsa, toujours cité par l'AFP.
"Nos auditeurs apprécient la différence Radio France. (...) Si on veut continuer à faire de la radio comme on en fait, pour les auditeurs qui aiment ce qu'on fait, ça vaut ce sacrifice" a pour sa part indiqué Renaud Dalmar, représentant CFDT.
Ce vendredi, Radio France est entrée dans son 9e jour de grève. Une nouvelle AG a lieu ce matin à 10h au Studio 105.

Manuel Valls : "Il faut que cette grève s'arrête"

"Il faut que cette grève s'arrête. Il faut que le dialogue social reparte sur de bonnes bases et il faut que Mathieu Gallet, comme la ministre Fleur Pellerin lui a demandé, nous fasse des propositions pour redresser Radio France. Il faut que Mathieu Gallet assume pleinement ses responsabilités", a déclaré ce matin Manuel Valls sur Radio Classique.


Frederic Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 11:10 Prix ON'R Brandy 2017 : c'est parti !

Vendredi 9 Décembre 2016 - 09:24 Live à Fip en direct de Marseille