Les Années 90 dans une webradio

Vendredi 29 Août 2014



La webradio 90 hits.be a été créée à Namur par Sacha Peiffer. "J'avais 18 ans pendant cette décennie, donc quand j'entends un tube des années 90, ça remue des souvenirs," dit-il. Il n'est pas le seul.


Sacha Peiffer, le créateur de 90hits.be
Sacha Peiffer, le créateur de 90hits.be
Après les années 80, ce sont désormais les années 90 qui réveille la mémoire des trentenaires d'aujourd'hui. Moins folle et kitsch que la précédente, cette décennie réserve tout de même d'excellents souvenirs musicaux signés  Larusso, Lou Bega ou Gala ! Sacha Peiffer a souhaité les rassembler sur une webradio lancée au printemps 2013. "J’ai constaté que c’était le bon moment. On sait qu’en général, c’est à partir de 15 à 20 ans plus tard que la nostalgie des “belles années” acquiert toute sa saveur pour le public, analyse-t-il. Ce fut le même phénomène avec les sixties et les années 70. Je pense que si je créais aujourd’hui une radio thématisée “années 2000”, elle ne susciterait pas autant d’intérêt que “90 Hits” car ce serait trop tôt..." 

Comment se compose la programmation ? "On m’a déjà "taclé" en me disant que pour alimenter une radio comme la nôtre, il suffisait de “copier-coller” les listes des compilations des années 90 qui existent sur le marché. On pourrait s’en contenter, mais ce serait insuffisant. Bien sûr, on diffuse des “golds”, mais on va aussi rechercher çà et là de réels “bonbons” de l’époque, parfois oubliés des programmateurs. Ces tubes éphémères évoquent parfois un souvenir dès les premières notes. C’est là, je pense, que se joue l’affirmation de notre identité.

Les Années 90 dans une webradio

"Je m'étonne des retombées de l'initiative"

C'est la plateforme Radionomy, gratuite, qu'il a choisi pour développer un concept qui gagne chaque jour de nouveaux auditeurs grâce à un important travail de référencement dans les nombreux annuaires de webradio. "Je pense que le succès d'une webradio vient de sa programmation de "niche", il faut proposer quelque chose que les radios généralistes ne font pas, ajoute-t-il. Nous diffusons, vous l’avez compris, les hits des années 90, mais avec certaines spécificités. Nous tenons à notre ancrage: environ la moitié des tubes sont francophones. Le reste se partage entre les standards pop-rock internationaux. La “dance” et la “techno” des nineties occupent aussi une place toute particulière dans nos grilles car nous nous adressons en priorité (mais pas seulement) aux 30-40 ans, qui ont donc vibré, adolescents sur le tubes de groupes comme “Snap”, “2 Unlimited”, “2 Borthers on the 4th floor”, etc..." 

"Une véritable passion"

Ancien journaliste, et désormais directeur de projet dans une ambiance web, Sacha voulait également, en lançant 90hits.be, voir si la webradio pouvait être un axe de développement. "Je ressentais l’envie de tester à fond un concept de webradio. L’idée consistait donc aussi à en faire un genre de “laboratoire” pour vérifier si la radio en streaming était vraiment si porteuse qu’on l’affirmait. Depuis, je m’étonne un peu plus chaque jour des retombées de l’initiative, qui est devenue une véritable passion," conclut-il.


Nicolas Goyet
Journaliste multimédia. Créateur de Radio Mozart. En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 11:48 Radio France partenaire historique du Téléthon

Samedi 3 Décembre 2016 - 09:39 Les radios se mobilisent pour le handicap