Le streaming musical à la demande continue son ascension

Jeudi 12 Janvier 2017



Dans une industrie musicale qui a connu d’importantes mutations ces dernières années, l’écoute de musique en ligne semble trouver sa place et séduit un public toujours plus large que ce soit via les plateformes de streaming à la demande ou encore les services de webradios.


Apple Music, Deezer, Napster, Shazam, Spotify et bien d’autres sites et applications. proposent d’écouter de la musique en ligne à la demande, en illimité gratuitement ou via un abonnement. Ces plateformes connaissent un succès grandissant.
Selon Médiamétrie, au 3ème trimestre 2016, près de 8 internautes sur 10 connaissaient au moins un service de streaming musical à la demande. Et sur la même période, près de la moitié d’entre eux (48%) ont franchit le cap et tenté l’expérience, soit 6,5 points de plus qu’un an auparavant.

Une fois adoptée, la pratique semble bien ancrée dans le quotidien puisque près d’un utilisateur sur deux a écouté de la musique en streaming tous les jours ou presque sur cette période. Les adeptes du streaming sont de plus en plus nombreux, et parmi eux on compte toujours plus d’hommes (+9,4 points en un an), de 25-34 ans (+15,2 pts), de CSP+ (+10,4 pts) et d’étudiants (+10,5 pts). L’usage des plateformes varie selon les différents moments de la journée, toutefois la fin de journée constitue le temps fort de l’écoute en streaming. Ainsi, une grande majorité des internautes se rendent sur les sites ou applications de streaming musical après 18h.

3 internautes sur 10 ont utilisé des services de webradios

Parallèlement, certains acteurs radio proposent des offres de webradios. Analysées pour la première fois dans l’étude Web Observatoire, elles permettent aux internautes d’écouter des stations FM sur le web ou encore des radios musicales thématiques disponibles exclusivement sur Internet.
Ces offres de webradios ont attiré, au 3ème trimestre 2016, près de 3 internautes sur 10 au cours du dernier mois. Les utilisateurs de ces services sont des auditeurs habitués du média radio qui saisissent l’opportunité du numérique pour prolonger leur écoute au-delà des moyens traditionnels (poste de radio etc.). Ainsi, 89% des utilisateurs de web radios au cours du dernier mois ont également écouté la radio en FM. Les auditeurs de web radios se distinguent par leur profil légèrement plus âgé que les pratiquants de streaming musical. Enfin, la radio étant un média matinal, les auditeurs de web radios conservent leurs habitudes et privilégient ce moment de la journée pour s’adonner à cette pratique.


Frederic Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Janvier 2017 - 09:00 Sud Radio porte plainte contre Médiamétrie