Le SIRTI monte au créneau

Vendredi 13 Septembre 2013



L’affaire Le Mouv’ vs Oüi FM a fait réagir le SIRTI (Syndicat Interprofessionnel des Radios et des Télévisions Indépendantes). Pointant du doigt l’actuelle répartition des fréquences, le SIRTI espère que cette affaire permettra à l’avenir un rattrapage des fréquences… sans engager les contribuables.


Le SIRTI monte au créneau
Si Arthur regrettait hier au micro de RMC que le Président du SIRTI n’ait pas été invité à ses côtés pour évoquer les difficultés rencontrées par les stations indépendantes, le syndicat présidé par Philippe Gault n’a pas tardé à réagir suite aux réactions suscitées par le projet de fusion entre Oüi FM et Le Mouv.
Et le syndicat de tirer dans le sens d’Arthur, syndicat pour qui ce projet est tout sauf incongru : "derrière cette proposition, à laquelle les dirigeants de Radio France ont répondu de manière agressive et hautaine, il y a une réalité que connaissent toutes les radios indépendantes et qui les révolte autant qu'Arthur". Enfonçant le clou, le SIRTI rappelle que "les radios indépendantes locales, régionales et thématiques sont privées de développement : de tous les acteurs radiophoniques, publics comme privés, ce sont les radios indépendantes qui se sont vues attribuer le moins de fréquences".

Les fonds publics

Dénonçant un maintien en dépit du bon sens du Mouv’ "le tout sur fonds publics", le SIRTI souligne que  du millier de fréquences supplémentaires que se sont partagés quelques groupes nationaux ces dernières années les radios indépendantes n'ont eu droit qu'à "quelques miettes de ce festin". Le syndicat souhaite maintenant un "rattrapage des fréquences pour les radios indépendantes, locales, régionales et thématiques" et promet que les stations "les exploiteront sans demander 1 centime aux contribuables, qui pourront en plus les écouter pour leur plus grand plaisir".


Frederic Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 09:22 "Concert Très Très Privé" sur RTL2