Le Prix RFI Théâtre se poursuit

Lundi 18 Juillet 2016



Suite à l’appel à candidatures pour le "Prix Théâtre RFI" 2016 qui s’est déroulé du 16 mars au 16 avril 2016, douze textes inédits ont été présélectionnés pour leurs qualités littéraires, dramaturgiques et leur originalité. Ces textes seront soumis au vote final du jury composé d’artistes et de professionnels, présidé cette année par l’écrivain français Laurent Gaudé.


Le "Prix Théâtre RFI" a pour objectif de promouvoir la richesse des écritures dramatiques contemporaines francophones du Sud et de favoriser le développement de carrière de jeunes auteurs, écrivant en français. RFI et ses partenaires offrent au lauréat un soutien professionnel et une exposition médiatique.
Ce "Prix Théâtre RFI" est organisé en partenariat avec le Festival des Francophonies en Limousin, l’Institut français, la SACD, l’association Beaumarchais-SACD, et le théâtre de l’Aquarium. En 2014, le "Prix Théâtre RFI" a récompensé "Chemin de fer", le texte de Julien Mabiala Bissila, jeune auteur congolais et en 2015 l’auteure libanaise Hala Moughanie pour "Tais-toi et creuse".

Laure Adler (écrivaine et journaliste à France Inter),  Marie-Agnès Sevestre (directrice du Festival des Francophonies en Limousin) ou encore Christiane Taubira (auteure, lectrice et ex-ministre) composent cette année le jury présidé par Laurent Gaudé (écrivain).
Le "Prix Théâtre RFI" 2016 sera remis à Limoges, dimanche 25 septembre, dans le cadre du Festival Les Francophonies en Limousin.

La sélection 2016

·         Apocalypse qui ? de Martin Ambara (Cameroun)
·         Convulsions de Hakim Bah (Guinée)
·         Il y aura toujours un dernier soleil de Faubert Bolivar (Haïti)
·         Requiem de Kokouvi Dzifa Galley (Togo)
·         Courses au soleil de Sedjro Houansu (Bénin)
·         Kivu de Marchal Impinga Rugano (Burundi)
·         Nuit de veille de Constantin Liberté Kouam Tawa (Cameroun)
·         Mupépé ya Libanda de Cajou Mukanda (République démocratique du Congo)
·         Ça pète les plombs de Russel-Morley Moussala – Bantsimba (République du Congo)
·         Haute cour 6600 de Denis Sufo Tagne (Cameroun)
·         L'espoir et son ombre de Pelphide Tokpo  (Bénin)
·         Qu'il en soit ainsi de Nicaise Magloire Wegang (Cameroun).


Frederic Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 09:08 Le digital sourit à Europe 1