Le CSA méprise-t-il la RNT ?

Lundi 23 Juin 2014



Alors que la RNT a été lancée ce vendredi 20 juin, le CSA est aux abonnés absents. Pas de communiqué, pas de fête, rien. Olivier Schrameck a eu autre chose à faire aujourd'hui, aller à Bordeaux, parler d'autre chose, de plus important. L'avenir de la radio, sa numérisation, sa liberté, son indépendance, ne semble pas l'intéresser.


Olivier Schrameck a-t-il cédé aux lobbying des grands groupes qui ne veulent surtout pas que la numérisation apporte de nouveaux concurrents. C'est dommage. C'est rageant. C'est humiliant vis-à-vis du travail de ses prédécesseurs qui se sont battus pour que le dossier ne tombe pas dans les oubliettes du PAF. C'est humiliant vis-à-vis de toux ceux qui travaillent sur la Radio Numérique Terrestre depuis plus de vingt ans.
En réglant mon poste de radio DAB+, j'ai retrouvé les fréquences préréglées lors des tests qui ont été faits à Paris il y a quelques mois. J'ai retrouvé des radios comme Europe 1, France Info, RTL, etc... alors que ces groupes faisaient partie des chauds partisans de la RNT parce que leurs anciens patrons avaient compris que leur avenir était là.  

IP versus RNT

Aujourd'hui, ils misent sur l'IP, sur la jungle d'internet, là où l'on retrouve des centaines de milliers de radios, là où il faut payer cher, beaucoup plus cher qu'en RNT, pour être diffusé vers des millions d'auditeurs, là où sont présents des acteurs internationaux qui n'ont aucune obligation et qui viendront, soyons en certains, écraser dans les prochaines années nos radios nationales.
Mais ce n'est pas grave : tous ces patrons de radios qui font le mauvais choix aujourd'hui seront partis à la retraite et ce sont leurs successeurs qui devront rattraper le coup. Cela sera certainement trop tard.


Serge Surpin
Journaliste spécialisé média, photographe et ancien Co-créateur de Satellifax. Gérant de SatMag.... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 11:48 Radio France partenaire historique du Téléthon

Samedi 3 Décembre 2016 - 09:39 Les radios se mobilisent pour le handicap