Lancement du Radio Don de Radio Notre Dame

Mercredi 4 Décembre 2013



Radio Notre Dame lance demain son huitième Radio Don. Un événement qui se déclinera les 5, 6 et 7 décembre et qui représente 20 % du budget annuel de la station. Interview de Bruno Courtois, directeur général de Radio Notre Dame.


LLP - Depuis combien de temps Radio Notre Dame organise-t-elle un Radio Don ?
BC - C'est notre 8ème édition. Nous avons lancé notre premier radio don en 2006 à l'occasion des 25 ans de Radio Notre Dame. Initialement, c'était une opération lancée par des radios chrétiennes aux Etats-Unis et au Canada. Nous l'avons adapté à notre modèle français !
 
LLP- Quelles sont les évolutions liées à la collecte depuis le lancement de ce Radio Don ?
BC - Chaque année, les auditeurs se mobilisent davantage. Le radio don est entré dans les moeurs. Les auditeurs ont bien pris conscience de la nécessité de s'engager à nos côtés.
 

LLP - Que représente le volume des dons et celui du Radio Don dans votre budget ?
BC - Notre budget annuel est de 3 millions d'euros. Nous ne percevons aucune subvention ou aides ni de l'Eglise, ni de l'Etat ni des collectivités locales. Nous sommes totalement indépendants financièrement. Nos recettes sont réparties de la façon suivante : 20% les recettes commerciales liées à nos partenariats et 80% les dons de nos auditeurs. Le radio don représente 20% de nos collectes annuelles.

LLP - Comment s’effectuent les collectes ?
BC - Tout au long de l'année, nous envoyons des lettres d'information à nos auditeurs afin de les associer à la vie de la radio. Nous savons que nos auditeurs sont très sollicités par de nombreuses causes. Nous avons pris le parti de dire : "D'abord, Ecoutez-nous. Ensuite, si ça vous plait, engagez-vous à nos cotés !" Et ça marche !
 
LLP -  A quoi servent les dons collectés ?
BC - Les recettes du radio don servent aussi bien au fonctionnement qu'aux investissements. La location de l'émetteur au sommet de la Tour Eiffel coute 180 000 euros par an. Notre loyer annuel s'élève à 250 000 euros. Nous préférons dire à nos auditeurs, offrez-nous une heure d'antenne (300 euros) ou une émission d'une demi-heure…
 
LLP - Quelles différences entre votre Radio Don et celui de RCF ?
BC - Le principe est le même, si ce n'est que nous passons par un centre  d'appel professionnel qui gère les promesses de dons par téléphone et envoie les courriers de rappel dans la foulée. Nous sommes heureux de voir que notre initiative a donné des idées à pratiquement toutes les radios chrétiennes de France.


Frederic Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 09:22 "Concert Très Très Privé" sur RTL2