La Lettre Pro de la Radio & des Médias



Lancement des adresses web en ".radio" au Salon de la Radio

Lundi 30 Janvier 2017



Les adresses internet avec une extension ".radio" arrivent en 2017. Ce dimanche 29 janvier à 15h au Salon de la Radio à Paris, Graham Dixon et Alain Artero de l'Union Européenne de Radio-Télévision (UER) ont donné les grandes lignes du programme de lancement 2017.



Cette nouvelle extension va être mise sur le marché mondial progressivement en plusieurs vagues successives par l'Union Européenne de Radio-Télévision (UER). Avec le ".radio", l'organisme veut fédérer la communauté des 65.000 radios hertziennes et des 60.000 webradios dans le monde, à l'aide d'un conseil consultatif où siègent une dizaine d'autres organisations de diffuseurs.
"La règle de priorité suivante s'applique: d'abord les radios hertziennes puis les autres, unions, diffuseurs, webradios et professionnels de la radio" (Cf graphique ci-dessous), précise Alain Artero, responsable de l'extension .radio à l'UER. "Mais la première régle c'est que seul des acteurs de la radio ou ayant un lien évident avec le secteur de la radio pourront bénéficier de cette extension".

80 premiers pioniers

Ensuite, l'UER a défini un calendrier progressif avec des règles de priorité garantissant un accès privilégié au ".radio" aux véritables radios et aux acteurs de la radio dans le monde. (exemple avec une radio associative qui s'appelle "Apple" sera prioritaire sur le géant à la pomme pour obtenir l'adresse apple.radio) Les radios intéressées et tous les acteurs de l'univers de la radio vont pouvoir en faire la demande sur le site www.nic.radio. Pendant la période de lancement, qui durera plusieurs mois, les candidatures seront examinées par ordre de priorité.
En février et mars : l'UER va sélectionner 80 pionniers (uniquement des acteurs de la radio avec un panel représentatif d'acteurs : radios hertziennes, webradios, radios associatives, amateurs,..) sur les cinq continents. La première radio à bénéficier de l'extension est la webradio du Salon, european-show.radio. Pour faire partie des 80 pionniers, il suffit d'envoyer une demande à l'UER et de proposer, en contre partie, des actions de communication sur l'arrivée de l'extension "radio".

Le concensus sera la règle

En mai et juin, l'UER ouvrira une période de pré-lancement (pre-launch) durant laquelle toutes les radios hertziennes dans le monde vont pouvoir déposer un dossier. A l'issu de cette période de 2 mois l'UER attribuera les extensions au cas par cas. "Si certaines radios ont le même nom et demandent la même extension, l'UER appiquera d'abord des règles de priorité entre radios internationales, nationales, régionales. S'il est impossible de départager deux radios, l‘UER assurera la médiation entre les acteurs sans pour autant exercer aucun pouvoir décisionnel. Le concensus sera la règle.
En septembre et novembre, l'UER ouvrira la période de lancement à proprement dit. Pendant 2 mois tous les autres acteurs de la radio dans le monde pourront postuler : Unions et Diffuseurs, Webradios, radios amateures et associatives. À partir de novembre 2017, l'UER ouvrira la période d'accès général. A partir de là c'est la règle du premier arrivé, premier servi qui s'appliquera.

Autour de 200 euros

L'UER précise que le prix de vente de cette extension est fixé autour de 200 Euros. "Il s'agit d'un prix indicatif, atour duquel les extensions ".radio" pourront être achetées ou vendues. Toutes les sociétés d'achat/vente de nom de domaine pourront en vendre. L'UER sera également un revendeur direct" a précisé Alain Artero, responsable de l'extension .radio à l'UER. Les professionnels résidents dans l'un des 48 pays les moins développés, tels que listés par l'UNESCO, obtiendront une remise automatique de 50%.


Frederic Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >