La vente des récepteurs radio baisse de 11,3%

Lundi 6 Octobre 2014



En Grande-Bretagne, la vente des postes de radio a baissé de 11.3% au second trimestre 2014 par rapport à la même période l’année dernière. La vente de radios numériques DAB a suivi le mouvement mais de manière plus modérée avec une baisse de "seulement" 9.1%. Ils représentent toujours environ 1/3 de ventes toutes catégories confondues.


Alors que l’écoute de la radio n’a pourtant pas baissé, certains se demandent si la diminution des ventes n’est pas due aux récepteurs pas forcément très sexy. Ce n’est plus le genre de matériel que vous allez montrer à vos amis. De plus, leur interface est parfois assez compliquée. Comme le mentionne justement un article de media-info, en comparaison un récepteur satellite parait plus simple : vous ne vous souciez pas de savoir si ce que vous regardez est en SD ou DH, vous ne savez pas si vous regardez une chaine payante ou pas, avec certains récepteurs, vous ne savez même pas si vous regardez un programme diffusé par satellite, en hertzien ou en IP... Les opérateurs et les fabricants de matériel ont donc cherché à simplifier l’utilisation des appareils. En effet, rares sont les récepteurs FM-DAB qui mélangent les radios indifféremment selon leur mode de diffusion. Rares sont ceux qui basculent automatiquement d’un mode à l’autre. En fait, les chaînes de radio ne s’occupent pas du matériel qui permet de les recevoir, à part en IP où elles conçoivent des applications en lien avec les programmes.

Quel vendeur de GMS connaît la RNT ?

On peut également ajouter que la faute peut aussi trouver son origine chez les vendeurs de matériel dont, rares sont ceux, qui s’intéressent réellement aux postes de radio qu’ils vendent. Il suffit d'observer, en France, les rayons dédiés aux récepteurs chez Darty, FNAC and Co. Le choix manque. Il y a bien quelques appareils "qui se battent en duel". Demandez d'ailleurs à un vendeur d'un de ces magasins : peu savent que la Radio Numérique Terrestre a été récemment lancée. Par contre, le rayon haut-parleur Bluetooth est très développé.
Certains diront que les vendeurs ne font que suivre le marché. Mais c’est assez inquiétant pour "l’industrie de la radio".

Aujourd’hui, la radio en tant que "poste de radio" est presque démodée. C’est un risque dont n’ont pas encore pris conscience les diffuseurs. La RNT est peut-être un nouveau moyen pour se différencier par rapport au reste du marché sous IP. C’est aussi, et probablement, un moyen de redonner envie aux auditeurs d’acheter un récepteur  qui leur fasse plaisir. Il serait dommage de rater cette opportunité...


Serge Surpin
Journaliste spécialisé média, photographe et ancien Co-créateur de Satellifax. Gérant de SatMag.... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 11:10 Prix ON'R Brandy 2017 : c'est parti !

Vendredi 9 Décembre 2016 - 09:24 Live à Fip en direct de Marseille