La rentrée sur l’antenne de RCF

Lundi 1 Septembre 2014



Riche rentrée sur le réseau RCF (Radios Chrétiennes Francophones) avec l'arrivée de l'animateur Romain Viallard, le retour de Pauline de Torsiac ou encore la présidente du Secours Catholique qui devient chroniqueuse... Le réseau RCF compte 63 radios pour 240 fréquences réparties sur l'ensemble de la France et en Belgique. Il fédère tous les jours près de 600 000 auditeurs.


Première des nouveautés de cette saison 2014-2015 sur le réseau RCF, les après-midi de RCF qui ont désormais une nouvelle voix, celle de Romain Viallard (du lundi au vendredi, de 14h à 17h). Depuis 15 ans, ce professionnel confirmé, passionné de radio, a animé des programmes sur des antennes nationales et régionales. Curieux, éclectique, écrivain et essayiste à ses heures, Romain Villard accompagne, dès ce lundi, les auditeurs de RCF, tous les jours de la semaine avec un programme qui conjugue musique classique et contemporaine, émissions culturelles, spirituelles et temps de prière.

Pauline de Torsiac à 12h30

Le rendez-vous de la mi-journée (Le Journal Essentiel à 12h30) sur l’antenne de RCF pour ne rien manquer de l’actualité chrétienne en France et dans le monde, retrouve sa voix d’origine.
Il y a deux ans, ce temps d’information avait été installé et développé par Pauline de Torsiac. Après une interruption d’une année, Pauline revient au micro pour donner la parole aux églises, aux communautés chrétiennes, aux acteurs et responsables de mouvements, aux chrétiens engagés ici et ailleurs.

Depuis plus de trois ans, l’offre multimedia a été considérablement développée sur RCF. Pour cette rentrée, ce media prend de l’ampleur avec la nomination d’une rédactrice en chef dédiée. Anne Kerléo est journaliste radio depuis près de 20 ans, d’abord au sein de RCF Finistère, puis de la rédaction nationale.
Plus qu’une vitrine du contenu de la radio, le web doit devenir un media complémentaire. "Pour cela, il faut aider chacun à faire le passage au bi-media" explique Anne Kerléo.

Le but est d’apporter, via le web, des contenus que la radio ne permet pas : bonus sonores, émissions ou interviews en version longue... Le web permet également de regrouper des dossiers par thématiques. "L’autre enjeu est d’avoir une plus grande visibilité, notamment sur les réseaux sociaux grâce au partage de contenus. Pour rejoindre de nouveaux auditeurs, plus souvent sur leurs ordinateur, tablette ou smartphone que derrière un poste de radio".

Toute la grille en un seul coup d'œil



Frederic Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 18:34 Launch of the Dot-radio by the EBU