La neige ? Une aubaine pour Bleu Périgord !

Jeudi 17 Janvier 2013



La force d’une équipe organisée est-elle une des causes de la qualité entendue à l’antenne ? Oui, assurément. Voilà ce qui différencie les locales de France Bleu aux locales privées : leurs moyens, d’abord. Leur organisation ensuite notamment en cas d’événements météo.


La neige ? Une aubaine pour Bleu Périgord !
La station phare du Périgord a de quoi se friser les moustaches. France Bleu Périgord a démontré encore une fois, durant le dernier épisode neigeux, sa capacité à réagir et mieux encore, sa capacité à accompagner l’auditeur. Car si l’informer, est déjà une obligation, l’accompagner ferait figure, de nos jours, de prouesse.
 
Moins de 7 000 fans sur la page Facebook de la radio périgourdine mais des interactions vivantes et surtout U-TI-LES. Des interactions très efficaces, très éloignées de celles qui ponctuent les gros comptes drainant des centaines de milliers de fans. Ces gros comptes où à chaque fois qu’un animateur laisse un statut laconique du genre "je me gratte le pied", il est suivit par des centaines de likes et autant de commentaires.
Ici, moins de monde mais plus de valeur ajoutée : moins de 200 partages par article, moins d’une centaine de commentaires par information mais des infos exclusivement, impérativement, exclusivement, obligatoirement U-TI-LES  et concernantes portées par et pour la communauté de la radio.

La neige ? Une aubaine pour Bleu Périgord !

907 appels au standard...

France Bleu Périgord a choisi la mobilisation. Comme à chaque fois que les Périgourdins la réclament. Conséquence : 907 appels téléphoniques reçus au cours de la seule journée de mercredi.
La suppression des plages musicales et des chroniques quotidiennes pour ne laisser que les rendez-vous liés à l'information. Et à l'antenne, exceptionnellement, un duo journaliste/animateur pour distiller toute l'information utile et nécessaire avec essentiellement des professionnels. L’état des routes, les transports scolaires, les gendarmes, la Préfecture, les prévisions météo, les professionnels d’ERDF,  les maires des communes périgourdines, un  reporter spécialement dépêché sur les routes  du département pour engager la solidarité entre automobilistes...

L'actualité des "vraies gens"

France Bleu Périgord s’est positionnée aux antipodes de la  radio robotisée. Ici, on casse les horloges quand l’information le nécessite. Mieux, quand les auditeurs l’exigent. On s’adapte à ceux qui écoutent. Pas l’inverse. On parle de la vie des vraies gens. Et, plus surprenant, on entend même quelquefois des animateurs et des journalistes bafouiller. Si si…
 
Voilà pourquoi France Bleu Périgord truste depuis de nombreuses années le podium des meilleures audiences des stations locales de France Bleu.


Frederic Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 08:47 Voltage a trouvé son "Nouveau Talent"