La grossiereté choque les auditeurs

Lundi 24 Mars 2014



Depuis 2012, le Conseil supérieur de l’audiovisuel a mis en place un baromètre annuel de perception de la qualité des programmes par le grand public dans le cadre de la mission de veiller à la qualité et à la diversité des programmes. Le CSA vient de publier la deuxième vague de ce baromètre qui porte sur l’année 2013. La grossièreté est l’élément jugé le plus choquant dans les programmes radio...


Les résultats de cette nouvelle vague du baromètre sont dans l’ensemble orientés à la baisse, reflétant une morosité de l’opinion des auditeurs. La satisfaction globale à l’égard de la qualité des programmes télé et radio est en recul (- 2 points pour la télévision et - 3 points pour la radio). Cependant, le média radio obtient toujours une note moyenne supérieure à la télévision (6,97 contre 5,38).


En radio, les motifs de satisfaction du public restent quasiment identiques à 2012 (le respect de la langue française, la capacité des programmes à informer, à cultiver et à s’adresser à toute la famille). La satisfaction à l’égard de la diversité du nombre de chaînes et de radios reçues est stable. La radio est toujours perçue comme plus satisfaisante que la télévision au regard des exigences de représentativité de la société française (sensibilités politiques, diversité, handicap, parité, etc.).

Une satisfaction globale à l’égard des programmes radio qui reste supérieure au média TV mais accuse aussi un repli


Le respect de la langue française est un motif de satisfaction qui enregistre la plus forte baisse


Les motifs de satisfaction enregistrent les baisses les plus significatives


La satisfaction à l’égard de la qualité des émissions culturelles et de libre-antenne demeure stable en 2013


4 personnes interrogées sur 10 considèrent que la radio donne une place aux populations les plus fragilisées


La radio est perçue comme plus représentative de la diversité de la population française que la télévision


La grossièreté est l’élément jugé le plus choquant dans les programmes radio


Téléchargez l'intégralité du rapport ICI


Frederic Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 11:10 Prix ON'R Brandy 2017 : c'est parti !

Vendredi 9 Décembre 2016 - 09:24 Live à Fip en direct de Marseille