La der de Malher sur Radio Monaco

Lundi 20 Juin 2016



Sur Radio Monaco, Malher vient d'achever le plus long mandat de sa carrière au sein d'une même radio : 8 saisons. Preuve que l'air monégasque et l'ambiance au sein de la station lui ont coupé toute envie d'aller voir ailleurs. Vendredi, l'illustre animateur présentait sa dernière émission sur l'antenne de Radio Monaco.



"Le rôle de Malher chez nous, c'était non pas d'incarner véritablement Radio Monaco mais d'annoncer la couleur, avec son style en décalage total avec l'image de Monaco. C'était surtout ce brin de fantaisie, ce côté artistique que souhaitait apporter notre fondateur Gildo Pallanca Pastor. Il aura été une marque dans la marque Radio Monaco. Le concept de son show quotidien de début de soirée "Malher allume la télé", tel que je lui avais suggéré en 2012 était la synthèse de tout ce qu'il a pu faire tout au long de sa carrière. De l'humeur, de la satire, du rythme, du rire, de l'auto dérision" explique Jean-Christophe Dimino.

Une dernière émission "piratée"

Malher et Jean-Christophe Dimino
Malher et Jean-Christophe Dimino
Cette ultime émission a été préparée "en cachette" avec la précieuse collaboration de son réalisateur Éric Embriaco qui a contacté un grand nombre de personnalités de radio qui ont travaillé avec lui ou simplement apprécié le style Malher, ces 37 dernières années.
"Lors du passage antenne à 19h05, j'ai fait mine de le lancer sans trop insister, sans en rajouter, puis j'ai quitté le studio. Il ne s'est douté absolument de rien !  Après son générique, je suis revenu et avec l'équipe on lui a "piraté" sa propre émission, avec témoignages en direct, en duplex, sons d'archives dont le fameux "Malher, t'es vraiment qu'un con" enregistré à l'époque par son pote Serge Gainsbourg" indique Jean-Christophe Dimino.

Un pionnier et des hommages

Pour Jean-Christophe Dimino, Malher est plus qu'un pionnier : "Il a été le précurseur de toutes les grandes stars d'aujourd'hui en radio et même en télé, dans son registre d'animateur populaire doué du sens du spectacle. De Laurent Petitguillaume à Marc Scalia en passant par Bob le Cinglé, Fred Mussa et Francis Zegut, une douzaine de pros de la radio lui ont adressé de (longs) messages en forme d'hommage. Les 400 coups de sa jeunesse, les cuites mémorables, les histoires de studio, la vie, les femmes, les déménagements. Les virées, les gens qui l'ont viré...  Malher eu la vie qu'il voulait, celle d'un saltimbanque anarchiste sur les bords, lui qui, adolescent, se promenait en costume-cravate l'été sur la plage de Biarritz, dans les pas de son père".
Bonne retraite Malher !


Frederic Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par yop le 20/06/2016 19:23
Sacré parcours !
Bon, on est le 20 juin, Malher est parti depuis vendredi mais le réa, Biscotte, continue d'appeler l'émission "malher allume la télé", ce qui ne rime pas à grand chose vu qu'il n'y a aucun extrait (best of) de Malher.
Il ne fait que zapper sur les télés et radios.
;-)
Fallait pas virer Malher avant fin juin, parce que là, c'est bancal, ça fait comblage...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 09:41 Arrêt des Ondes Longues de France Inter