La Lettre Pro de la Radio & des Médias



La Scam attentive à la Présidentielle

Mercredi 15 Mars 2017



Parmi les dix enjeux pour une riposte culturelle adressés par la Scam aux candidats à l’élection présidentielle, trois points ont été plus spécialement abordés lors du colloque Auteurs&Co organisé à Paris le 9 mars. la politique publique en matière culturelle, l’audiovisuel public et l'Europe.


"Le budget de la culture doit être sanctuarisé tant au niveau national qu’au niveau des collectivités territoriales. Il faut renforcer les politiques budgétaires en matière culturelle pour affirmer une ambition" réclamé la Scam. Concernant l'audiovisuel public, la Scam fait remarquer qu'il est temps "de moderniser la contribution à l’audiovisuel public (CAP) à l’ère des terminaux connectés. La réforme de la CAP, maintes fois promise, doit intervenir dès le début du prochain quinquennat". Par ailleurs, la Scam souhaite que "les présidents des groupes de l’audiovisuel public soient nommés par leur conseil d’administration au sein desquels un représentant des sociétés d’auteurs doit siéger".

Un quota d’oeuvres européennes

Concernat l'Europe et "afin d’harmoniser la situation des auteurs en Europe, il faut, à l’instar des auteurs français de l’audiovisuel, créer sans tarder un droit à rémunération équitable incessible". La Scam se positionne pour"un quota d’oeuvres européennes d’au moins 40 % doit être instauré sur les catalogues de services non linéaires comme Netflix. Les auteurs doivent pouvoir vivre de l’exploitation de leurs oeuvres sur les réseaux, il faut mieux répartir les revenus que tirent ces opérateurs de leur activité. Compte tenu des enjeux économiques et de concurrence loyale, l’Europe doit faire évoluer le cadre général de la fiscalité sur les sociétés et les mesures de lutte contre l’optimisation et l’évasion fiscale".


Frederic Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).