La RNT aurait pu perdre ses fréquences en bande III

Lundi 29 Septembre 2014



Des opérateurs TNT ont demandé à l’UER la possibilité d’utiliser la bande III (VHF) afin de compenser la perte de la bande des 700Mhz qui doit être concédée aux opérateurs mobiles d’ici la fin de la décennie. Refus de l'UER qui estime que la RNT va continuer à progresser.


A l’origine, la bande III était utilisée dans de nombreux pays pour y diffuser des chaines de télévision (en France, TF1 en noir et blanc puis Canal+) mais, au moment de l’arrêt de la diffusion de la télévision en analogique, cette bande a été attribuée à la Radio Numérique Terrestre.
Estimant que le déploiement de la RNT a pris du retard dans plusieurs pays, l’idée était d’utiliser ces fréquences pour la TNT.

L’UER a refusé en répliquant que "la Radio Numérique Terrestre progresse rapidement dans de nombreux pays européens et elle a besoin des fréquences en bande III pour s’étendre dans d’autres pays. Il est essentiel que les régulateurs comprennent que la bande III ne peut pas compenser une réduction du spectre UHF disponible pour la TNT. Les radiodiffuseurs doivent s'impliquer dans les discussions nationales sur les attributions de fréquences et informer leurs régulateurs nationaux".
L’UER estime que le spectre disponible en bande III est trop étroit. De plus, de nombreux pays ne transmettent pas les signaux de télévision ; des fréquences et des nouvelles antennes seraient nécessaires.


Serge Surpin
Journaliste spécialisé média, photographe et ancien Co-créateur de Satellifax. Gérant de SatMag.... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >