LE MAG 75 - Ici, on aime la radio

Mercredi 27 Janvier 2016



Trois journées pour célébrer toute la radio. Voilà l’ambition de cette nouvelle édition du Salon de la Radio. Une édition 2016, renouvelée et musclée, qui s’installe pour la première fois à la Grande Halle de la Villette, triplant ainsi la surface consacrée à ce média et à ses professionnels.


Pour la première fois de toute son histoire, le Salon de la Radio sera organisé dans la très haussmannienne Grande Halle de la Villette sur près de 4 000 m²
Pour la première fois de toute son histoire, le Salon de la Radio sera organisé dans la très haussmannienne Grande Halle de la Villette sur près de 4 000 m²
Chaque année en Europe, le Salon de la Radio s’impose comme la fête annuelle dédiée à la radio. Quelques jours avant la Journée mondiale de la radio (le 13 février), ce Salon de la Radio 2016 devrait donc tenir toutes ses promesses et, en particulier, celle de réunir "la" grande famille. Une grande famille qui, d’une année sur l’autre, s’agrandit : plus de 4 000 visiteurs sont attendus durant les trois journées. Comme le veut la tradition, le premier grand rendez-vous, qui donne le coup d’envoi des festivités, sera consacré au pays invité d’honneur : la Belgique. Cette conférence d’ouverture permettra ainsi de mieux faire connaissance avec nos voisins et amis belges avant de découvrir, plus en détail, les savoir-faire des professionnels du Plat Pays jusqu’au 2 février.

La nouveauté 2016 repose sur le changement de lieu. Après plusieurs éditions à la Porte de Versailles, une au Tapis Rouge, puis trois successives au Centre Étoile Saint-Honoré, le choix de la Grande Halle de la Villette a été décidé de façon collégiale. Un choix qui répond aux souhaits de chacun : davantage d’espace afin de donner plus de place à la radio. L’Espace Charlie Parker, qui accueille l’édition 2016, développe une surface de 3 920 m², soit un quart de la superficie totale du lieu, et plus du double de la surface des éditions précédentes.

Un 360° sur la radio

Plus d'audace et plus de place, c’est donc d’abord davantage de professionnels qui peuvent ainsi participer à cet événement annuel. Près de 75 exposants (un record) présenteront, dans les meilleures conditions possibles, leurs produits et leurs services. La disposition circulaire des stands permettra de ne rien manquer et de bénéficier d’une vue à 360°, mieux encore, d’être au contact permanent des professionnels. De 21 juin à Zenon Media, un large panorama de produits et de services sera, cette année encore, proposé aux visiteurs : diffusion, traitement, automation… mais aussi habillage, voix, recherche musicale, marketing, consulting, banques de programmes… sans oublier le volet digital autour de la radio qui tient, cette année, une place importante.
À cela viennent s’ajouter de nombreuses organisations professionnelles et syndicales qui profitent du Salon de la Radio pour se réunir, se rencontrer, échanger, proposer et partager. C’est ainsi que petites et grandes radios peuvent croiser durant trois jours les bannières du Sirti, des Indés Radios, du WolrdDAB, du SNRL, de la CNRA… et croiser cette année quelques délégations étrangères venues spécialement au Salon de la Radio d’Haïti, d’Afrique francophone ou encore du plus lointain Népal.

Pour approfondir ses connaissances

Parallèlement, près d’une centaine de sessions devraient rassasier l’appétit des curieux, soucieux de venir au Salon de la Radio pour approfondir leurs connaissances et y trouver de nouvelles possibilités de développement. Outre la conférence d’ouverture consacrée au paysage radiophonique du Royaume de Belgique, la radio belge sera ainsi déclinée au travers d’une dizaine d’ateliers.
Le rôle de l’auditeur, le choix du micro, les tendances de l’habillage, le traitement du signal, les clés de l’interactivité, la problématique des quotas, l’audience… seront autant de sujets d’actualité proposés sous la forme de rencontres afin de provoquer le débat et repartir avec des idées et de nouvelles pistes à mettre en pratique devant le micro. Pour le visiteur, la seule difficulté sera donc de faire des choix judicieux pour optimiser sa venue au Salon de la Radio.
Par ailleurs, plusieurs études exclusives concernant les enjeux de la radio seront dévoilées durant l’événement par RCS Worldwide, Radioline, Hyperworld Marketing ou encore par Médiamétrie.

Autour d’un verre avec La Lettre Pro de la Radio

 Si vous êtes un lecteur du magazine La Lettre Pro de la Radio et un habitué du site lalettre.pro et de ses déclinaisons, l’équipe de La Lettre Pro de la Radio échangera avec vous, autour d’un verre, pour parler radio, le 31 janvier à 19h. Une occasion d’évoquer vos envies et vos attentes en tant que lecteurs. À l’issue de cette rencontre, vous saurez donc tout sur les coulisses du traitement de l’actualité de la radio. Et pour vous remercier de votre fidélité, chaque lecteur repartira avec un Goodies aux couleurs de La Lettre Pro de la Radio.

Le Salon de la Radio en chiffres

Plus de 5 000 visiteurs
3 920 m² de surface
180 places assises dans la grande salle
Plus de 100 sessions, ateliers et conférences
80 exposants
3 cérémonies de remise de prix
1 "Brasserie de la Radio"
1 "Bar de la Radio"
3 journées pour célébrer la radio

Des animations en continu

Plus qu’un simple salon, cet événement festif permettra aussi de célébrer la radio. Et c’est bien là toute la philosophie de ce rassemblement : convivialité, confraternité et solidarité. Pour faciliter les échanges, deux lieux ont spécialement été créés : La Brasserie de la Radio (qui permettra donc de se restaurer sur place) et Le Bar de la Radio (qui offrira un coin de zinc pour bavarder). Tandis que dans la Networking Zone et la Consulting Zone, on conjuguera déjà la radio au futur…
De nombreuses animations ponctueront les trois journées. Bien sûr, on pense à la nocturne du 1er février (et à son ambiance musicale particulière) qui débutera à 18h pour s’achever avant les douze coups de minuit. Un temps fort du Salon de la Radio pour parler radio.
Il ne faut pas oublier non plus la remise des Prix ON’R Multivote qui récompenseront neuf radios réparties dans 9 catégories, la cérémonie des Radiopub Awards qui saluera à sa façon la créativité publicitaire locale, le concours des Jeunes Talents de la radio et de la télévision… Enfin, outre ses ateliers, soulignons que Pôle emploi propose une Bourse à l’emploi toute l’après-midi du 1er février. Pour la première fois, l’Ina exposera une série de photographies de studios de radio pour se rappeler l’engagement de nos pairs.

La Radio du Salon sur la RNT parisienne

 

Durant toute la durée du Salon, La Radio du Salon de la Radio, point névralgique de la manifestation, accueillera les personnalités et les intervenants et offrira, comme on peut s’en douter, un programme spécifique et de qualité. Comme l’an passé, cette station éphémère sera diffusée grâce à un flux vidéo motorisé par endirectv.com, flux notamment disponible sur le site salondelaradio.com. Une réalisation technique aussi impeccable que stupéfiante permettant aux visiteurs de suivre en temps réel les coulisses de son fonctionnement grâce aux services et aux produits de partenaires historiques : Open Radio (AudioResearch), Broadcast associés et Maxi l’Air. Cette année, l’agence de presse A2PRL (Mediameeting) et l’association Les Voix viendront prêter main-forte à l’équipe de techniciens et d’animateurs.
Enfin, pour la première fois, cette station éphémère sera également diffusée en direct sur la Radio Numérique Terrestre (RNT) parisienne, depuis le site des Mercuriales, grâce au savoir-faire technique de towerCast, autre partenaire historique. Chaque jour, vers 17h, un débat en lien avec l’actualité y sera proposé, où chacun pourra s’exprimer.

Des personnalités dans les allées du salon

Le président du CSA, Olivier Schrameck, sera cette année encore de passage au Salon de la Radio. © Serge Surpin
Le président du CSA, Olivier Schrameck, sera cette année encore de passage au Salon de la Radio. © Serge Surpin
Le Salon sera également l’occasion de quelques beaux selfies et de belles rencontres. Olivier Schrameck, président du Conseil supérieur de l’audiovisuel, effectuera bien sûr une visite officielle du Salon de la Radio le 2 février pour y rencontrer les exposants. Puis, à 13h45, il se rendra sur le plateau de La Radio du Salon de la Radio pour évoquer son sentiment sur l’événement. Il assistera ensuite à la conférence qui portera sur les actions du CSA en faveur de la radio en présence notamment de plusieurs Sages du CSA, dont Patrice Gélinet et Nicolas Curien.
Les grandes voix de la radio ont elles aussi rendez-vous à la Grande Halle de la Villette. Vous en croiserez quelques-unes dans les ateliers et les conférences, comme au cours de la conférence de clôture (le 2 février à 16h30) qui portera sur le rire à la radio. Cauet, Pascal Gigot, Bruno Guillon (sous réserve) ou encore Manu Levy y sont attendus. Du rire, des rires dans un monde qui a en, plus que jamais, besoin.

Bon à savoir

Le Salon de la Radio est ouvert le dimanche 31 janvier (de 10h à 19h), le lundi 1er février (de 9h à 21h avec une poursuite de la nocturne durant toute la soirée) ainsi que le mardi 2 février (de 9h à 18h). La Grande Halle de la Villette est située 211 avenue Jean-Jaurès (Paris 19e). Accès par la ligne 5 (métro Porte de Pantin), par bus (lignes 75, 151, PC 2 et 3 : Porte de Pantin). L’entrée au Salon de la Radio est gratuite, mais uniquement possible sur inscriptions indispensables et préalables (salondelaradio.com). Le Salon de la Radio est organisé par les Éditions HF.


Frederic Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 11:48 Radio France partenaire historique du Téléthon

Samedi 3 Décembre 2016 - 09:39 Les radios se mobilisent pour le handicap