L'histoire de la radio belge dans un livre

Vendredi 22 Janvier 2016



En Belgique, la radio est née avant la Première Guerre mondiale, dans la foulée de la télégraphie sans fil (TSF). Le pays est alors à la pointe de le technologie puisque les premières émissions régulières en Europe sont diffusées en 1914 depuis Laeken. C'est ce que l'on peut apprendre dans le livre de Philippe Caufriez intitulé "Histoire de la radio francophone en Belgique".


En 1930, l’Institut national de radiodiffusion (INR) se donne un rôle éducatif et constitue un canal de communication des idées politiques, tandis que les radios privées se spécialisent dans le divertissement.
Redoutable outil de propagande pendant la Seconde Guerre mondiale, la radio devient ensuite omniprésente avec l’arrivée notamment du transistor et change ainsi la vie quotidienne des citoyens.
Les radios privées comme Radio Luxembourg et Europe 1, qui ont une écoute en Belgique, et plus encore la télévision amènent la radio publique à se renouveler. Les radios pirates, suivies de l’explosion du nombre de radios libres, puis, plus récemment, de la technologie du numérique, constituent d’autres étapes de l’évolution de la radio.

Une histoire racontée au Salon de la Radio

En racontant l’évolution du paysage radiophonique, Philippe Caufriez fait comprendre les multiples enjeux politiques, économiques et culturels d’un média très concurrentiel depuis l’origine. Il montre enfin les perspectives de renouvellement qu’offrent les moyens numériques de production, de diffusion et de réception des programmes de radio.
Le public pourra rencontrer Philippe Caufriez lors du prochain Salon de la Radio et se procurer son ouvrage qui revient dans le détail sur cette belle histoire de la radio francophone en Belgique.
"Histoire de la radio francophone en Belgique"
319 pages (format 16x24 cm) - 22 €
Commandes sur www.crisp.be


Philippe Chapot
Fondateur et directeur de la publication de La Lettre Pro de la Radio et des Médias, Philippe... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 08:39 Radio Jerico a besoin de 70 000 euros