La Lettre Pro de la Radio & des Médias



L'audiovisuel public doit réaliser 36 M€ d'économies

Jeudi 28 Septembre 2017



Les moyens du ministère en faveur de la culture atteindront 10 milliards d’euros en 2018. Les crédits budgétaires du ministère seront confortés par rapport à 2017 : ils s’établiront à 3.6 milliards d’euros, en hausse de 24 millions d’euros.


Françoise Nyssen, ministre de la Culture, a présenté hier son budget dans le cadre du projet de loi de finances pour 2018 © Ministère Culture
Françoise Nyssen, ministre de la Culture, a présenté hier son budget dans le cadre du projet de loi de finances pour 2018 © Ministère Culture


"Ce budget traduit l’engagement du Président de la République, qui a fait de la culture une priorité de son mandat" explique le ministère. Les ressources publiques affectées à l’audiovisuel public s’élèveront à 3.9 milliards d’euros, avec une économie de 36 millions par rapport à 2017, ce qui représente moins de 1% de ce budget. "Ce budget 2018 est un budget de transformation", a indiqué Françoise Nyssen. "La politique culturelle a besoin d’un nouvel élan. Nous allons l’impulser, dès cette année".


L’accès de tous à la culture, la vie culturelle de proximité, l’Europe, le soutien à la création et aux artistes et la préservation du modèle français de diversité culturelle, le soutien à l’indépendance, au pluralisme et au dynamisme des médias et de l’audiovisuel public et l’engagement de réformes structurelles sont les 6 priorités de ce budget.

31 M€ pour le FSER

"Conforter le modèle démocratique fondé sur l’indépendance, le pluralisme et le dynamisme des médias et de l’audiovisuel public" est le souhait du ministère. "Un effort soutenable" sera engagé pour l’audiovisuel public avec 3.9 MD€ (en baisse de 0.9%),  88 M€ seront destinés aux aides à la presse (hors portage), 31.5 M€ pour l’aide au portage de la presse (en baisse de 4.5 M€) et 31 M€ iront aux radios locales. "Le ministère de la Culture porte une attention toute particulière au tissu exceptionnel de radios associatives dont la France est riche. Chaque année, près de 700 radios associatives bénéficient du soutien du fonds de soutien à l’expression radiophonique locale (FSER), qui représente en moyenne 40 % de leurs ressources. La dotation du FSER a été renforcée en 2017, avec une augmentation de plus de 5 % par rapport à 2016, qui permet de faire face à l’augmentation du nombre de radios associatives autorisées à émettre par le Conseil supérieur de l’audiovisuel et éligibles aux aides".


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 17 Octobre 2017 - 09:20 Classement "Le Radio Buzz 40 / La Lettre Pro"