Jérémy Kiffel quitte Happy FM pour Kiss FM

Vendredi 4 Juillet 2014



RJR, puis Champagne FM puis le Morning de la station Happy FM depuis 2008… Jérémy Kieffel anime sa dernière matinale ce vendredi depuis la discothèque Le Factory à Reims. De nombreux auditeurs et invités sont attendus. Même le Maire de Reims y fera le déplacement. A la rentrée, il sera sur Kiss FM où il animera… le Morning.


Jérémy Kiffel aura droit à quelques surprises pour son dernier Morning sur Happy FM
Jérémy Kiffel aura droit à quelques surprises pour son dernier Morning sur Happy FM
LLP -  Pourquoi quitter la matinale de Happy FM ?
JK - J'ai décidé de quitter la matinale de Happy FM car depuis septembre 2008 je pense que le tour avait été fait, besoin d'un nouveau défi aussi. Je préfère partir quand tout se passe bien, la tête haute et fier de ce qui a été accompli.
 
LLP - Tes meilleurs souvenirs sur Happy FM ?
JK - La mobilisation des auditeurs pour obtenir le Prix de la radio régionale de l'année. Un de mes plus beaux souvenirs c'est de l'avoir obtenu pour eux, sinon, bien sûr, l'organisation des deux Happy Live durant cette saison.

LLP -  As-tu prévu un conducteur particulier pour ce vendredi matin ?
JK - Pour cette dernière, le conducteur sera bien sûr différent. Je garde l'essentiel à savoir l'actu, l'horoscope, mais durant les 4 heures, voir plus, je rediffuserai des bons moments depuis 2008, des témoignages d'anciens collègues, j'aurais surement quelques surprises, et en plus, je serai dans un lieu inhabituel à savoir une discothèque bien connue des Rémois, le Factory au lendemain de leur After Work.
Nous arriverons dès 6h pour une émission en public. En effet, j'ai convié les auditeurs à venir pour cette dernière, j'ai tenu à vouloir les voir avant de partir... Pour l'occasion, il y aura aussi un grand brunch pour l'ensemble des participants et auditeurs. De plus, j'accueillerai des invités comme le Maire de Reims car cette ville restera, quoi qu'il arrive, ma ville de coeur. Le président du Stade de Reims, Jean Pierre Caillot, viendra aussi, mon premier patron Mr Moretti, voilà…
De nombreux invités, des têtes du département qui viendront me dire au revoir. Un gros pincement au cœur tout de même. Mais la fierté d'accueillir  ces invités, je me dis que je n'ai pas fait ce travail pour rien...

LLP - Des regrets ? On dit parfois que la vie de matinalier est très difficile ?
JK - Aucun regret, depuis septembre 2008, un seul retard au morning... ça c'est bien ! Ce n'est pas la vie de matinalier qui aura été le plus difficile, c'est plutôt la concurrence du paysage radio de Reims qui m'a achevé cette saison... Mais je ne reviendrai pas là-dessus. Si… La vie de matinalier est difficile pour les kilos... Depuis 2008, j'ai pris entre 10 et 15 kilos... Et oui merci les amis boulangers qui livrent le petit-déjeuner le matin et le fameux casse-croûte de 10h.

LLP -  Les auditeurs te retrouveront sur Kiss FM à la rentrée. Pourquoi ce choix ?
JK – Kiss FM pour le nouveau défi  mais toujours pour le Morning… Bon ce serait mentir aussi de ne pas dire que ce n'est pas pour le cadre de travail. Bord de mer et soleil, il y a pire. Non, j'ai vraiment senti le courant bien passer avec Olivier le directeur de la radio, un véritable passionné de radio, comme je le suis, une équipe sympa… Le plus dur maintenant sera de se faire une place, car je dois tout reprendre à zéro mais j'aime les défis... J'espère rester aussi longtemps que dans la Marne où j’étais depuis 2002.


Frederic Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 11:10 Prix ON'R Brandy 2017 : c'est parti !

Vendredi 9 Décembre 2016 - 09:24 Live à Fip en direct de Marseille