La Lettre Pro de la Radio & des Médias



Jean-Philippe Denac : "Notre meilleure audience depuis 2007"

Mardi 14 Janvier 2014



Avec 2 473 000 auditeurs en audience cumulée, RFM enregistre son meilleur niveau d'audience depuis six ans. De quoi réjouir son directeur délégué Jean-Philippe Denac qui constate, qu'à RFM, il y a un "vrai esprit d'équipe".


Quand il a découvert les chiffres de son Morning, Jean-Philippe Denac, directeur délégué de RFM, a affiché un large sourire ce matin. "Le morning (Bruno Robles et Justine Fraioli), c'est le baromètre d'une radio, déclare-t-il. C'est un signe de bon état de santé de voir que nous gagnons 160 000 auditeurs sur un an. Nous dépassons RTL2 et nous talonnons Nostalgie. Je suis également très satisfait du Drive (17h-20h) avec Sophie Coste et Guillaume Aubert. Le but est de récupérer les auditeurs du matin pour les ramener à la maison. Et nos soirées sont très belles également. On devance RTL2 le soir. C'est notre meilleure audience depuis 2007. C'est la récompense de deux ans de travail sur un format clair, fort, puissant et diversifié. RFM, c'est vraiment le meilleur de la musique, une radio moderne et générationnelle. Nous allons chercher les plus beaux souvenirs en restant également sur la musique d'aujourd'hui et les tendances actuelles."



"Je suis anti-voice track".

Jean-Philippe Denac raconte aussi la complicité dans la vie des duos Robles-Fraioli et Coste-Aubert, une complicité qui se traduit à l'antenne. "Justine et Bruno vont boire des coups ensemble, Sophie et Guillaume les rejoignent, il y a un vrai esprit d'équipe et un vrai plaisir à être ensemble sur RFM. A l'antenne, on sent qu'ils sont sincères. C'est ce qui paie aujourd'hui, avec notamment 1h34 de durée d'écoute. Nous sommes très créatifs sur les émissions de talk. Je suis anti-voice track".

Et l'avenir de RFM ? "On veut prendre encore des points. Il faut rester humble, un sondage en balaie un autre. Et puis je pense que l'on bénéficie aussi du déréglage de certains de nos concurrents. Mais en tout cas, on savoure ce moment." 


Nicolas Goyet
Journaliste multimédia. Créateur de Radio Mozart. En savoir plus sur cet auteur