Jean-Eric Valli : "Les Indés Radios battent leur record de PDA"

Mercredi 19 Novembre 2014

Jean-Eric Valli, président des Indés Radios, revient sur les résultats Médiamétrie qui placent une nouvelle fois le groupement en tant que première offre radio nationale. En outre, le groupement signe parallèlement la meilleure part d'audience de son histoire.


LLP - Les Indés Radios atteignent 15.9% d'audience cumulée aujourd'hui, quels sont les éléments forts de cette vague Médiamétrie ?
JEV -
Cela représente 8.4 millions d'auditeurs quotidiens. Surtout, la part d'audience atteint les 12.1% de part d'audience, c'est la plus forte part d'audience qu'on n'ait jamais eu, et dans le contexte du développement d'internet, plutôt vectrice de courtes écoutes, c'est très significatif. Notre durée d'écoute atteint 1h45 !
 

LLP - Quel est la part de l'écoute venant de l'application des Indés Radios justement ?
JEV - Je n'ai pas de détail, nous connaissons seulement le chiffre de 12.5% de l'écoute venant du digital publié par le CSA, toutes radios confondues. Sur notre appli smartphone, sur les 1.5 millions de téléchargements, nous avons 300.000 connexions chaque mois.

LLP - Qu'est ce qui différencie l'audience des Indés Radios des autres offres nationales ?
JEV - Notre coeur de cible sont les 25/49 ans où notre taux de pénétration atteint les 23.2%, en position de leader. Notre forte part d'audience s'explique par nos contenus et notre proximité. D'autre part, la force et la stabilité de notre audience s'explique par la différenciation de notre offre dans chaque région, notamment sur la musique : si un titre ne plaît pas à Lille, nos radios sur place ne le programmeront pas, une spécialisation que ne peuvent pas faire les réseaux nationaux. Nous avons donc une très grande réactivité aux goûts du terrain, c'est ça aussi la proximité.

LLP - Quel sera le bilan des revenus publicitaires des Indés Radios pour 2014 ?
JEV - Il devrait être stable, voire légèrement en hausse. Chez nos compétiteurs, il sera sans doute en baisse sur leurs activités radios, hormis peut-être NextRadioTV. Nous bénéficions de la force de frappe de la régie de TF1 qui résiste bien aux périodes baissières, sans pour autant saturer nos programmes en publicité, nous sommes davantage dans la rareté... et ce qui est rare est cher !

LLP - Quels sont les axes de développement pour les Indés Radios ?
JEV - Deux axes de développement : premièrement, l'extension des supports de diffusion de notre appli. Cette dernière va par exemple arriver sur la Xbox 360 prochainement. Et deuxièmement, la Radio Numérique Terrestre, le seul mode de diffusion permettant de diffuser en masse du son numérique avec des données associées.

LLP - Attendez-vous avec impatience le rapport du CSA sur le lancement de la RNT ?
JEV - Pas vraiment, il n'a pas d'intérêt. Pourquoi ce rapport seulement 6 mois après le lancement de la RNT ? C'est trop tôt. Le CSA devrait plutôt s'occuper de lancer les appels à candidatures sur de nouvelles zones tels que la loi l'exige. De nombreux opérateurs souhaitent investir dans une technologie qui est disponible sur une ressource qui est disponible aussi. Libre à ceux qui n'y croient pas de ne pas postuler, mais pourquoi bloquer les personnes qui souhaitent se lancer dans cette aventure ? Diffuser sur une zone revient à 300 euros par mois, cela correspond à un petit budget de R&D (recherche et développement, NDLR) pour une entreprise, pourquoi les en empêcher ?

Olivier Oddou
Olivier Oddou est le co-fondateur et directeur du site SchooP.fr qui retrace 35 ans d'histoire de... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 2 Décembre 2014 - 09:00 France Info s'intéresse à la 126 000

novembre-décembre 2016 | septembre-octobre 2016 | avril-juin 2016 | janvier-mars 2016 | novembre-décembre 2015 | septembre-octobre 2015 | avril-juin 2015 | janvier-mars 2015 | novembre-décembre 2014 | septembre-octobre 2014 | avril-juin 2014 | janvier-mars 2014 | Novembre-décembre 2013 | septembre-octobre 2013 | avril-juin 2013 | janvier-mars 2013 | novembre-décembre 2012 | septembre-octobre 2012


Le chiffre

95

Créé en 1937, l'Orchestre philharmonique de Radio France compte 95 musiciens. L'Orchestre, sous la direction de Mikko Franck, s'est produit à Pékin le 27 mai dernier et donnera d'autres concerts à Shanghai et à Hong Kong, d'ici le 3 juin prochain.












Toute l'actualité #radio de ce lundi 29 mai. À lire : https://t.co/JfMV0hWiy4
Lundi 29 Mai - 18:04
Skyrock (@SkyrockFM) : décès de Jean‐Paul Chifflet. https://t.co/ekEWkKSFRJ
Lundi 29 Mai - 16:58
Le Groupe 1981 (@Vibrationradio) recherche des animateurs expérimentés (H/F) disponibles dès le 1er août. https://t.co/Js5GzMmHbc
Lundi 29 Mai - 10:09





Le Magazine

#89 - Magazine La Lettre Pro N°89

Édouard Baer vous réveille avec Nova  €

La boîte à outils du programmateur musical  €

L’INA : des archives radio consultables par tous  €

Rhône FM, 100% valaisanne  €

Quel avenir pour les radios associatives ?  €

Contact FM : la radio comme à la télé  €

Speed Consulting by Rémy Jounin  €

Les radios américaines captent 10,5% du marché publicitaire local et progressent grâce au digital  €

Radio FG prend le soleil à La Réunion  €

Comment se lancer dans le podcast audio ?  €








Le Magazine

#88 - Magazine La Lettre Pro N°88

Journaliste sportif : le plus beau métier du monde  €

Ina : et voilà la septième promo !  €

HighConnexion innove dans la monétisation des jeux antenne  €

Nicolas Curien : "la bande FM est victime de son succès"  €

Facebook audio veut réinventer la radio  €

Lagardère et l’eldorado africain  €

Durand, maître-intervieweur  €

Europe 1 : une campagne qui roule !  €

Dans les coulisses de la journée Mouv’ à Lille  €