Fronde contre France Médias Monde

Vendredi 18 Avril 2014



Dominique Guihot, président directeur général d’Africa n°1, Nacer Kettane, président fondateur de Beur FM et Jamil Shalak, président de Radio Orient signent sur une tribune commune concernant "les attaques que nous subissons de la part de France Médias Monde". Ils critiquent en particulier la volonté de cette structure de voir attribuer des fréquences nationales à RFI et Monte Carlo Doualiya pour en faire des "facilitateurs d’intégration" pour les immigrés à leur place.
Parue sur le site de Mediapart, nous la reproduisons dans son son intégralité.


Un des trois signataires de cette tribune : Dominique Guihot, président directeur général d'Africa n°1
Un des trois signataires de cette tribune : Dominique Guihot, président directeur général d'Africa n°1
Marie-Christine Saragosse, la dynamique présidente de France Médias Monde, la holding qui regroupe France 24, RFI et Monte Carlo Doualiya a décidé que le vaste monde ne suffisait plus aux ambitions de l’audiovisuel extérieur de la France. Elle fait campagne auprès du gouvernement, des parlementaires, du Conseil supérieur de l’audiovisuel afin que ses deux radios, dont la mission est internationale, obtiennent des fréquences dans l’hexagone. Elle veut faire de RFI et Monte Carlo Doualiya des "facilitateurs d’intégration" pour les immigrés. Du bout du monde au bout du quartier. Afin de justifier ce grand écart, Madame Saragosse a déclaré devant les sénateurs, pointant les radios qui remplissent aujourd’hui cette mission en vertu d’autorisations délivrées par le CSA, qu’"elles ne partagent pas forcément nos valeurs" ! Les grands mots sont lâchés. La République est en danger.

Mais qui sont donc ces radios, nos radios qui mériteraient tant d’opprobre ?

Africa N°1, Beur FM, Radio Orient. Leurs noms racontent l’histoire et les routes de l’immigration. Elles accompagnent depuis plus de vingt ans la vie quotidienne de centaines de milliers d’auditeurs et participent activement à l’intégration des personnes d’origine étrangère tout en menant le combat contre le racisme et tous les extrémismes. 
Elles ont su attirer et former des professionnels, journalistes, reporters, techniciens connus et reconnus, elles vivent des recettes publicitaires que leur procure leur audience. Elles ne demandent rien à personne si ce n’est de pouvoir être écoutées là où on les attend, à Marseille, à Lyon, à Strasbourg ou Lille. Leur rôle pacificateur a été salué lors des émeutes de banlieue, les candidats aux municipales 2014 se sont succédé une fois de plus devant leurs micros. Jamais le CSA ne leur a adressé le moindre reproche, des révolutions arabes aux innombrables crises africaines. Peu importe à France Médias Monde. Ce qui vient d’une certaine partie du monde est forcément loin de nos valeurs républicaines.

Non, Madame Saragosse, la conquête illégitime de fréquences en France, dans un contexte de pénurie de la ressource qui empêche les radios indépendantes de se développer, ne peut pas tout excuser. 
Notre éducation républicaine nous retient de répondre sur le même ton aux attaques. Mais notre vigilance reste intacte.
La tribune sur le site de Mediapart ICI


Frederic Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 11:48 Radio France partenaire historique du Téléthon

Samedi 3 Décembre 2016 - 09:39 Les radios se mobilisent pour le handicap