Fréquences : que se passe-t-il à Strasbourg ?

Vendredi 28 Février 2014



Dans le cadre d’une négociation avec l’Allemagne portant sur l’utilisation de trois fréquences à Strasbourg, issues de l’appel à candidatures du 3 novembre 2011 et qui concerne les fréquences des stations OÜI FM, Le Mouv’ et Skyrock, le CSA évoque "le risque important de dégradation de couverture". Explications.


La réunion qui s’est tenue le 10 janvier dernier en présence des opérateurs sélectionnés et de l’Agence nationale des fréquences (ANFR) aura permis d’aborder le risque important de dégradation de couverture des fréquences mises en appel le 3 janvier 2011, suite à une révision des termes techniques de la négociation.
Le Conseil supérieur de l’audiovisuel a informé les candidats sélectionnés dans la zone de Strasbourg (Le Mouv’, Skyrock et OÜI FM) de la mauvaise qualité des fréquences et leur a demandé confirmation qu’une couverture aussi réduite leur conviendrait à Strasbourg. A défaut de grives, il faudra donc manger des merles…

Comprenez que les fréquences de ces 3 opérateurs se chevauchent avec celles d’autres radios de l’Allemagne voisine. Seule échappatoire, un signal plus faible et donc plus restreint. Une solution, techniquement possible mais pas forcément idéale pour ces 3 opérateurs qui devront confirmer au CSA leur décision.
Pour OÜI FM, la station ira donc dans le sens du CSA : "nous avons confirmé notre accord au CSA" a indiqué Emmanuel Rials, Président de OÜI FM. "Alors évidemment, ce n’est pas l’idéal. Nous diffuserons seulement sur une partie de Strasbourg. Mais, cela est mieux que de ne pas y être du tout" a souligné Emmanuel Rials. Une situation que le CSA a tout fait pour éviter : "le CSA et l'ANFR font un travail incroyable depuis près de 4 ans sur ce dossier en lien avec les autorités allemandes pour trouver des solutions".

Premier arrivé, premier servi

Des négociations outre-Rhin autour de ce que l’on appelle "le droit du premier arrivant" : avant 1981, les allemands exploitaient déjà des fréquences FM le long de la frontière française. Ils sont donc prioritaires. Et cela vaut pour toutes les villes frontalières. Emmanuel Rials a donc saisi la balle au bond : "il est donc urgent de lancer le plus rapidement possible la RNT et notamment avant nos voisins allemands car ce droit de premier arrivant s’appliquera aussi pour la Radio Numérique Terrestre et les radios françaises et frontalières seront confrontées aux mêmes problèmes et contraintes techniques".
D’ici là, OÜI FM devrait émettre sur une partie de Strasbourg via la fréquence 106.5, "probablement avant l’été prochain" annonce Emmanuel Rials.
Les deux autres stations (Le Mouv’ et Skyrock) devraient logiquement faire le même choix que OÜI FM : celui d’une présence a minima dans la capitale européenne.


Frederic Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 11:48 Radio France partenaire historique du Téléthon

Samedi 3 Décembre 2016 - 09:39 Les radios se mobilisent pour le handicap