France Bleu en lévitation

Mercredi 14 Janvier 2015

Tous les voyants sont au vert dans la maison France Bleu. L'autre grande généraliste du service public a réalisé d'excellentes performances sur la fin de l'année 2014, signant même sa meilleure audience historique sur la vague. De quoi réjouir Claude Esclatine, qui y voit le triomphe d'une pure généraliste, au format rassurant.


Claude Esclatine est le directeur du réseau France Bleu depuis le printemps 2014.
Claude Esclatine est le directeur du réseau France Bleu depuis le printemps 2014.
"Nous sommes plus que satisfaits! Se réjouit Claude Esclatine, directeur du réseau France Bleu depuis mai 2014. C'est l'audience record de France Bleu sur la vague novembre-décembre depuis sa création. C'est même la deuxième meilleure audience historique de son histoire pour la radio. Nous progressons en audience cumulée et en part d'audience, c'est une très belle vague."

Au rayon des grandes satisfactions pour le réseau des locales du service public, une excellente performance de sa tranche de matinée. "Nous sommes en deuxième position nationale, toutes radios confondues, sur la tranche du 9h30-midi, juste derrière RTL. Les experts, la cuisine, le jeu... C'est d'autant plus réjouissant que ce sont des tranches locales qui performent!".

Un pic d'audience à 8h

Les matinales sont aussi en très forte progression. "Elles enregistrent une progression de 12% sur un an, ça représente 314.000 auditeurs de plus sur la tranche. C'est intéressant parce que ça nous prouve que notre cocktail très spécifique basé sur l'info locale, l'info régionale et l'info internationale trouve son public. Les grandes éditions d'information du matin sont toutes à plus d'un million d'auditeurs, et nous enregistrons un pic à 8h, avec 1,25 millions d'auditeurs!"
Cerise sur le gâteau, dans sa course à l'audience, France Bleu s'offre même une manche gagnante contre RMC, qui gravite dans les mêmes sphères, autour des huit points. Pas de beaucoup: juste de 2.000 auditeurs. "C'est comme au Tour de France, on peut gagner une étape d'une demi-roue et c'est ce qui nous arrive aujourd'hui, sourit Claude Esclatine. Mais j'ai beaucoup de respect pour le travail d'Alain Weill et de Franck Lanoux avec RMC."

France Bleu ne pense pour autant pas jouer dans la même cour. "Notre structure d'audience est plus proche de celle de RTL. Nous sommes assez voisins dans une promesse à la fois généraliste et populaire. Généraliste, parce que notre programme mise tout à la fois sur l'information, le divertissement et la musique. Tout ceci dans une construction complexe et complète qui mêle le local et le national."

 

Grande généraliste populaire

Pour Claude Esclatine, la grande force de France Bleu, c'est d'offrir un programme rassurant dans un contexte qui ne l'est pas du tout. "Nous somme rassurants, positifs, non anxiogènes, tout en demeurant très exigeants sur l'information."
Parmi les questions qui se posaient à cette rentrée, se trouvait évidemment celle de l'audience de la tranche de soirée. Le départ d'Evelyne Adam, pilier des soirées de la maison depuis des années, risquait de provoquer un trou d'air. "ça n'a pas été le cas, sourit Claude Esclatine. Grâce au travail de Vanessa Lambert, l'audience de la tranche est stable et satisfaisante. Il faut lui laisser encore un peu de temps pour mieux s'installer encore."

La proximité paye, on le savait, mais France Bleu confirme. Elle se traduit notamment dans la maison par de nombreuses interactions avec son audience. "Il n'y a jamais un quart d'heure sans interaction", précise le directeur du réseau.

Jean-Charles Verhaeghe
Spécialiste des notions de proximité, Jean-Charles est journaliste, consultant et formateur chez... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 21 Janvier 2015 - 16:20 Rentrée réussie pour Generations

novembre-décembre 2016 | septembre-octobre 2016 | avril-juin 2016 | janvier-mars 2016 | novembre-décembre 2015 | septembre-octobre 2015 | avril-juin 2015 | janvier-mars 2015 | novembre-décembre 2014 | septembre-octobre 2014 | avril-juin 2014 | janvier-mars 2014 | Novembre-décembre 2013 | septembre-octobre 2013 | avril-juin 2013 | janvier-mars 2013 | novembre-décembre 2012 | septembre-octobre 2012


Le chiffre

66

Radio France développe actuellement 66 webradios qui totalisent chacune et en moyenne une durée d'écoute de 36 min 22. Grâce à ses 66 flux, Radio France a enregistré en mai dernier plus de 65 millions d'écoutes actives à l'international dont plus de 49 millions depuis le territoire national.












RT @TCAREIMS: URGENT : France Bleu Champagne-Ardenne reprend ENFIN la diffusion normale de ses programmes ce matin, avec Clément, Chloé, Yo…
Samedi 24 Juin - 10:27
Radio ISA (@RadioIsa38) recrute un(e) journaliste, en CDI temps plein à Grenoble. https://t.co/uftmxoYfm0
Samedi 24 Juin - 10:03
Delta FM (@_deltafm) recherche un(e) animateur(trice) pour la rentrée 2017. https://t.co/zLlIlMigEH
Samedi 24 Juin - 10:01





Le Magazine

#90 - Magazine La Lettre Pro N°90

La start-up franceinfo a 30 ans  €

Charente FM : bande originale des radios charentaises  €

Le réveil swing élégant de Laure Albernhe  €

Radio associative : un vivier de talents  €

Comment réussir votre transformation digitale ?  €

Mona FM nous ouvre les portes de son Grand Studio  €

Beur FM prépare l’avenir  €

L’interactivité, ça paye et ça rapporte  €

Comment Zoom a su fidéliser les professionnels  €

Quand redevance rime avec défiance  €








Le Magazine

#89 - Magazine La Lettre Pro N°89

Édouard Baer vous réveille avec Nova  €

La boîte à outils du programmateur musical  €

L’INA : des archives radio consultables par tous  €

Rhône FM, 100% valaisanne  €

Quel avenir pour les radios associatives ?  €

Contact FM : la radio comme à la télé  €

Speed Consulting by Rémy Jounin  €

Les radios américaines captent 10,5% du marché publicitaire local et progressent grâce au digital  €

Radio FG prend le soleil à La Réunion  €