France Bleu dans la cour des grandes

Mardi 15 Avril 2014

Avec 150 000 auditeurs en plus pour France Bleu, les résultats de cette vague 126 000 Médiamétrie réjouissent ses dirigeants. Si le réseau accuse une baisse de 0.6 en un an, l'audience est à la hausse par rapport à la vague de novembre - décembre 2013. Et là, Claude Perrier y voit les premiers résultats de sa nouvelle stratégie.


"C'est une confiance confirmée des auditeurs. Et je me base uniquement sur la stratégie que nous avons mise en place depuis le 6 janvier dernier" explique Claude Perrier, le patron du réseau France Bleu. Bilan ? "150 000 auditeurs gagnés. De 5h à minuit, nous enregistrons une durée d'écoute de 2h13 ce qui fait de cette DEA, la deuxième meilleure durée d'écoute d'une radio en France".
Cette stratégie, selon Claude Perrier, repose entre "le mariage réussit entre le programme local et le programme national". Le dirigeant mise aussi et surtout sur "la continuité et sur la stabilité de sa grille et sur la force des personnels qui ont fourni un travail remarquable notamment dans le cadre de la couverture des Municipales".

Bon pour la santé

Claude Perrier avoue être attentif à la concurrence sans pour autant en faire une fixette : "France Bleu représente 44 stations locales avec 44 modèles qui fournissent chaque jour plus de la moitié de contenus locaux. Nous n'avons donc pas à nous "inspirer" de telle ou telle Généraliste" analyse Claude Perrier. "Ce qui est certain, ce que nous n'avons pas à rougir". Apparemment et comme Voltaire, Claude Perrier aurait décidé d'être heureux car c'est bon pour la santé. Cela devrait logiquement l'être pour l'ensemble de l'audience future de son réseau.

Frederic Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 15 Avril 2014 - 17:25 NRJ : "pourquoi pas 13%, 15%..."

novembre-décembre 2016 | septembre-octobre 2016 | avril-juin 2016 | janvier-mars 2016 | novembre-décembre 2015 | septembre-octobre 2015 | avril-juin 2015 | janvier-mars 2015 | novembre-décembre 2014 | septembre-octobre 2014 | avril-juin 2014 | janvier-mars 2014 | Novembre-décembre 2013 | septembre-octobre 2013 | avril-juin 2013 | janvier-mars 2013 | novembre-décembre 2012 | septembre-octobre 2012


Le chiffre

36

La catégorie de radios où l’on trouve, en moyenne, les animateurs les plus jeunes sont les radios de catégorie B avec 36 ans de moyenne d’âge. A contrario, dans le périmètre des radios nationales de catégorie E et du service public, l’âge moyen des animateurs est le plus élevé avec 41 ans.












Toute l'actualité #radio de ce mercredi 24 mai. À lire : https://t.co/DnRudiiDrr
Mercredi 24 Mai - 18:38
Kiss FM (@KISSFMFRANCE) organise un "Kiss FM Live". https://t.co/4fTqrVKo1U
Mercredi 24 Mai - 09:01
Les radios Ferarock (@FERAROCK) à "Villette sonique". https://t.co/592hKyAWo4
Mercredi 24 Mai - 08:42





Le Magazine

#89 - Magazine La Lettre Pro N°89

Édouard Baer vous réveille avec Nova  €

La boîte à outils du programmateur musical  €

L’INA : des archives radio consultables par tous  €

Rhône FM, 100% valaisanne  €

Quel avenir pour les radios associatives ?  €

Contact FM : la radio comme à la télé  €

Speed Consulting by Rémy Jounin  €

Les radios américaines captent 10,5% du marché publicitaire local et progressent grâce au digital  €

Radio FG prend le soleil à La Réunion  €

Comment se lancer dans le podcast audio ?  €








Le Magazine

#88 - Magazine La Lettre Pro N°88

Journaliste sportif : le plus beau métier du monde  €

Ina : et voilà la septième promo !  €

HighConnexion innove dans la monétisation des jeux antenne  €

Nicolas Curien : "la bande FM est victime de son succès"  €

Facebook audio veut réinventer la radio  €

Lagardère et l’eldorado africain  €

Durand, maître-intervieweur  €

Europe 1 : une campagne qui roule !  €

Dans les coulisses de la journée Mouv’ à Lille  €