Flashback en 2013 - La recherche musicale Online

La Lettre Pro de la Radio n°34 du 1 mars 2013

Vendredi 22 Août 2014




25 stations de radio et chaînes de télévision musicales en France et à l’étranger ont déjà été séduites par ce service développé par HyperWorld Marketing. Sur le web, l’internaute, qui est aussi un auditeur radio, donne son avis sur la programmation musicale d’une station. Une opportunité pour adapter en permanence sa playlist aux goûts de sa cible.


Arnaud de Saint-Roman a fait de la recherche musicale online une de ses spécialités
Arnaud de Saint-Roman a fait de la recherche musicale online une de ses spécialités
C’est ce que l’on appelle la recherche musicale en ligne qui, présente certains avantages par rapport à la recherche musicale "traditionnelle" par téléphone. "Encore plus souple, encore plus riche en terme de contenu, et plus économique" précise Arnaud de Saint-Roman.  Mais ce ne sont pas là les seuls avantages de cet outil baptisé RadioMusiqueTest. La qualité d’écoute des extraits est plus proche des conditions d'écoute actuelles de la radio que celles de l'enquête téléphonique. "Les questionnaires proposés aux internautes peuvent être plus détaillés, car on est moins limités en durée de questionnaire, ce qui permet de noter les titres avec plus de précision". Notoriété, agrément, usure… l’internaute choisit le moment de la journée et le jour de la semaine où il va donner son avis. C'est ensuite la somme de ces avis qui permet de hiérarchiser les titres de la semaine à l'intention des programmateurs : "Certaines stations utilisent notre service depuis plus de 3 ans : la recherche permet à une station d’affiner en permanence la playlist et le nombre de rotations de chaque titre en fonction de l'évolution des goûts de sa ou de ses cibles" ajoute Arnaud de Saint-Roman. Nombreuses sont les radios qui utilisent déjà ce système d’enquêtes online.

Les réseaux sociaux et les access panels

"Nous avons importé des états-Unis une plateforme d'enquêtes, MediaScore, spécialisée dans la recherche musicale. Nous l’avons adaptée pour la France et les pays francophones en fonction des exigences de nos clients. Pour l'interrogation des P1, (les auditeurs réguliers de la station) nous transmettons à notre client un widget qui s'installe très facilement sur son site web et sur sa page Facebook". Ensuite, et c’est probablement la seule difficulté, il faut encourager les proches qui gravitent autour de la page et du site à participer à ces enquêtes.
Certaines stations commandent des enquêtes chaque semaine, d’autres tous les 15 jours ou tous les mois. "Nous publions régulièrement des posts sur la page Facebook du client de façon à déclencher le clic sur le questionnaire en ligne. 50, 100, 150, 200 personnes ou plus par vague d'enquête… il n’y a de limite que budgétaire" explique Arnaud de Saint-Roman. D’autant que le coût est loin d’être excessif : comptez environ 700 € par vague en entrée de gamme pour interroger les P1.

Des auditeurs bien traités

La ressource en P1 est bon marché car RadioMusiqueTest recrute les répondants dans la sphère d’influence de la station : "les fans sur Facebook et les internautes qui fréquentent le site, donc des gens qui connaissent la radio et qui souvent l’écoutent. Autre avantage de notre plate-forme, les questionnaires sont complètement intégrés à la page Facebook, le fan ne sort pas du réseau social pour répondre à l'enquête, ce qui garantit un faible taux d'abandon en début de questionnaire". RadioMusiqueTest traite bien ses répondants : à la fin de "l'interrogatoire", les extraits peuvent être partagés, réécoutés, forwardés sur Twitter et les titres peuvent être achetés sur Amazon, eBay…  "De plus, les auditeurs gagnent des cadeaux par tirage. Cela revient globalement moins cher qu’une enquête téléphonique". Pour favoriser le recrutement de nouveaux auditeurs, RadioMusiqueTest utilise les grands access panels français de façon à solliciter également l'avis des auditeurs des stations concurrentes. C'est par ces différents canaux, semi-gratuits et payants, qu'on obtient des résultats sur les P1, les P2 et les P3.

Hyperworld Marketing

Dirigée par Henry-Paul Roy, son fondateur, et  Arnaud de Saint-Roman, Hyperworld Marketing est une société d’études spécialisée dans les contenus médias audiovisuels et la musique. Depuis sa création, l’entreprise est intervenue auprès de nombreuses stations du secteur privé ou public, et de toutes tailles : locales, régionales ou nationales. C'est Hyperworld Marketing qui réalise avec Kantar Médias, l'HyperTop20 pour la Lettre Pro de la Radio.


Frederic Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 15 Mars 2013 - 13:00 LLP 34 - MFM Radio is back !

Jeudi 14 Mars 2013 - 13:00 LLP 34 - Jeunes et Talentueux