La Lettre Pro de la Radio & des Médias



Flashback en 2012 - Radio France mesure sa tweetérisation

La Lettre Pro de la Radio n°23 du 07 septembre 2012

Mardi 5 Août 2014




Il fallait y penser… Radio France l’a fait en inventant la Console Twitter. Une plateforme web qui permet de mesurer en temps réel toute l’activité Twitter concernant l’ensemble des radios du groupe. Gadget ou véritable outil pour mieux développer son audience ?


Les pics de commentaires correspondent généralement aux pics d'audience
Les pics de commentaires correspondent généralement aux pics d'audience
Premier avantage : la Console Twitter de Radio France permet d’obtenir, sur une seule et même interface, toute l’activité tweetérisante concernant les sept marques du groupe. Ce qui est intéressant avec cette console Twitter n’est pas tant de suivre les fils officiels des stations, souvent cousus de fils blancs, mais de scruter ce qu’il se dit et se redit. Il suffit d’observer grâce aux hashtags quels sont les messages tweetés par les auditeurs ou quels sont ceux qui sont parfois retweetés. Mais pour que cet outil soit efficace, il faut surtout comprendre pourquoi le bruit est plus dense à certains moments de la journée. En répondant à cette dernière question, il est ensuite plus facile et plus rapide de savoir quels sont les thèmes, les reportages, les invités, les animateurs qui, simultanément à leur diffusion, catalysent ou pas l’auditeur… C’est le deuxième avantage de cette Console Twitter : faire de la radio en fonction des réactions des auditeurs même si ce n’est pas selon le groupe la vocation de la Console Twitter. Enfin, d’aucuns diront que le graphisme de l’outil aurait mérité mieux. Pas faux mais celui qui s’y connecte vient uniquement y chercher des chiffres et des mots-clés… Le contenu ayant donc été clairement privilégié au détriment du design.

Normal que l'on réagisse davantage le matin que le soir
Normal que l'on réagisse davantage le matin que le soir

Un page. Quatre entrées de données

Soulignons donc cette volonté de transparence de Radio France qui a fait le choix de partager, sur une seule interface, ce genre de données (déjà publiques) liées à ses réseaux sociaux alors que d’autres ont décidé de les garder pour eux… Sur twitter.radiofrance.fr, la mesure de ce bruit quotidien créé autour des stations se mesure automatiquement toutes les cinq minutes ou en actualisant d’un simple clic l’ensemble de l’interface. Une fois la station sélectionnée, le curieux a accès au bruit généré durant les trois dernières heures, ou les dernières 24h, aux nombres de mentions (celles de la veille, celles depuis le 5h le matin ainsi que la moyenne mensuelle). L’internaute bénéficie également d’une Timeline (les derniers tweets mentionnant la station) et du Top 3 des tweets les plus retweetés. Enfin, une quatrième entrée offre quelques données
anecdotiques supplémentaires : le nombre de followers de la station, les nouveaux arrivés depuis moins de 7 jours et une Timeline proposant les derniers tweets publiés par les comptes de la station…

Plus on compte de retweetes et plus le sujets passionnent
Plus on compte de retweetes et plus le sujets passionnent

Qui tweet n’écoute pas forcément…

Comprenez qu’un twitto même très actif n’est pas obligatoirement un P1 en puissance. Et
que celui qui retweet l’est probablement encore moins. Donc, inutile de vouloir comparer
la Console Twitter à un outil fiable de mesure d’audience. Le procédé offre malgré tout de nombreux avantages à qui veut bien s’y intéresser et une réelle base de données aux directeurs
de programme et aux rédacteurs en chef qui ont fait le choix de l’observation et du bon sens.Une façon de connaître, en temps réel et encore mieux, les réactions et les sentiments
de ceux qui sont concernés de près ou de loin par la marque.
Si la Console Twitter n’a pas été pensée pour bouleverser du jour au lendemain les grilles de France Bleu, de FIP ou de France Info, gageons qu’elle débouchera probablement sur des adaptations chirurgicales de certains programmes. Mais espérons qu’elle ne vienne pas incommoder davantage ceux qui fabriquent en direct la radio désormais plus soucieux d’écouter les réactions des twittos que celles des invités…

pages_de_llp_s2_23_p12.pdf Pages de LLP_S2_23_p12.pdf  (766.14 Ko)



Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 1 Septembre 2012 - 15:05 21 juin fait la fête à l’habillage