Flashback en 2012 - Les souffre-douleur des matinales

La Lettre Pro de la Radio n°25 du 5 octobre 2012

Lundi 11 Août 2014




Ils doivent être la risée des auditeurs pour être pleinement dans leur rôle. Les souffre-douleur des Mornings des radios musicales repoussent de plus en plus les limites. Entre humour potache et stratégie très aiguisée, le phénomène tend à se développer...


Elliot doit subir une séance d'épilation en direct sur Fun radio
Elliot doit subir une séance d'épilation en direct sur Fun radio
"Aujourd’hui, Voltage Man fait sa chronique en mangeant du piment" annonce Laurent Artufel dans "Artufel réveille Paris" le Morning de Voltage. Le chroniqueur ne pourra pas finir son intervention et terminera dans les toilettes de la station.  Au même moment sur Fun Radio, Bruno Guillon pose la question : "combien de rats peut-on faire entrer dans la combinaison d’Elliot ?". Quant à Cyril Hanouna dans "Hanouna le matin" sur Virgin Radio, il donne le top départ de la  nouvelle "Mission Raymond" : le tour du rond-point des Champs-Elysées avec une voiture à pédales…
Dans le top 10 des gages les plus délirants réalisés depuis la rentrée : faire sonner le plus possible la sonnette d’une boulangerie, marcher pieds nus sur des tapettes à souris, se déshabiller sous hypnose, s’incruster dans une salle de classe… Du cocasse à l’absurde, ces défis ont un point commun : le comique de situation afin de divertir l’auditeur et le tenir en haleine. "Chaque membre de l’équipe propose des défis" explique Elliot le comparse de Bruno Guillon. "Nous disposons d’un stock d’un mois de défis retenus par l’ensemble de l’équipe. Tout le monde donne des idées de défis. On garde les meilleures et croyez-moi, je suis heureux de les relever chaque matin. J’aime ça" ajoute Elliot.

Voltage Man réclamant au maire de Paris le retour de Paris Plage
Voltage Man réclamant au maire de Paris le retour de Paris Plage

Paroles de souffre-douleur

Raymond, l’ancien chauffeur-livreur, qui officie depuis le 27 août sur Virgin  Radio réalise ses défis systématiquement en extérieur : "une volonté du producteur et cet hiver, cela risque d’être très dur" précise-t-il. Des défis toujours liés à l’actualité et sous forme de fil rouge. C’est d’ailleurs Raymond qui a réussi l’exploit d’entrer dans "La Maison des Secrets" mais arrêté manu militari par 4 vigiles à hauteur de la piscine de Secret Story...
Ceux qui gravitent dans les équipes du matin n’ont donc pas grand-chose en commun avec le "Poil de Carotte" de Jules Renard. Si Raymond, Elliot ou Voltage Man repoussent chaque matin leurs limites, c’est d’abord parce qu’ils sont consentants et savent très bien que leur personne catalyse une partie de l’audience.  Ils connaissent aussi leurs limites : "j’ai le dernier mot. Je n’ai jamais refusé. Je refuserai le jour où le défi pourrait porter atteinte à mon intégrité physique" analyse Elliot. Même son de cloche à Voltage : "oui je peux refuser si je ne le sens pas. Mais pour l’instant, cela n’est jamais arrivé" précise Voltage Man. "Moi, je ne suis jamais trash et suis toujours poli" ajoute Raymond qui précise qu’il faut d’abord que "l’auditeur s’amuse".
A Fun Radio, deux personnes sont chargées de préparer les défis : de l’achat du matériel au… nettoyage des studios. Le rythme est moins soutenu à Voltage : "depuis la rentrée, j’ai réalisé une dizaine de défis selon l’actualité. Un des derniers : devant la mairie de Paris avec un porte-voix et en maillot de bain pour demander à Bertrand Delanoë le retour de Paris Plage" se souvient Voltage Man.

Combien de mygales Elliot pourra t-il supporter dans... son slip ?
Combien de mygales Elliot pourra t-il supporter dans... son slip ?

Provoquer le buzz

Pour le vérifier, vidéos et photos de leurs exploits sont ensuite insérés très rapidement sur les réseaux sociaux pour provoquer le buzz et encourager l’auditeur à revenir le lendemain pour assister, en direct,  à un défi encore plus loufoque.  Les défis d’Elliot totalisent déjà plus d’un million de vues sur YouTube. Et ceux de Raymond ncéssitent  un travail en amont : "3 à 5 personnes sont mobilisées".
Le choix du défi est donc l’étape la plus importante : il doit être facilement réalisable, facilement compréhensible par des auditeurs (qui ne bénéficient pas de l’image sur l’instant) et toujours original : "je me suis fais tirer dessus à coups de paint-ball, je me suis fais épiler et j’ai dû tenir le plus longtemps possible avec des mygales dans mon slip" explique avec sérieux Elliot. A Voltage, Voltage Man concède qu’il n’est pas "dans la perspective de la surenchère. Je ne suis pas un souffre-douleur plutôt un super héros loufoque, une sorte d’électron-libre qui apporte un plus au Morning". Quant à Elliot, il indique "incarner un personnage". La preuve : "dans la vraie vie je suis un looser gentil. C’est pour cela que je ne surjoue jamais ! "


Frederic Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >