Flashback en 2012 - Facebook first !

La Lettre Pro de la Radio n°28 du 16 novembre 2012

Mardi 19 Août 2014




J'entends ici et là des débats - souvent enflammés - sur l'attitude que les radios doivent avoir envers Facebook. Y être ou ne pas y être n'est fort heureusement plus une question. Tout le monde a compris que la plateforme bleue était incontournable.En revanche, c'est sur le "comment" que s'affrontent les théories.


Pour faire court, deux positions s'opposent : doit-on envoyer en priorité les auditeurs vers le site web de la station ou vers la page Facebook ?
D'aucuns disent : les envoyer vers Facebook est incroyable de bêtise ! Pensez-donc : vous envoyez vos auditeurs sur une plateforme où se trouvent tous vos concurrents, vous ne contrôlez pas les pubs qui seront affichées dans la sidebar, et vous ne retirerez pas un centime de ces pubs ! Envoyez donc vos auditeurs sur votre site, qui est entièrement sous votre contrôle.
Je fais partie de ceux qui pensent exactement l'inverse.

Explications :

Le premier principe du marketing est d'aller chercher les personnes où elles sont, de s'adresser à elles sans forcer à faire quoi que ce soit. Or, nous savons que les Français - et surtout les 13-24, sont perpétuellement sur
Facebook. S'il faut les accrocher sur le boulevard sur lequel ils se promènent, c'est bien sur Facebook !
Ensuite, que veut-on ? Pourquoi veut-on envoyer des auditeurs sur le web ? Simplement pour qu'ils aient accès aux informations que nous voulons pusher vers eux.

Si vous les envoyez sur le web, il y a un petit peu de chance qu'ils reviennent de temps en temps. Il y a aussi un petit peu de chance - un tout petit peu - qu'ils s'inscrivent à votre newsletter. Il y a encore un tout petit peu de chance (microscopique) pour qu'ils cliquent sur le lien de validation de l'inscription à la newsletter... Il y a ensuite une possibilité infinitésimale pour qu'ils lisent la newsletter que vous enverrez une fois de temps en temps, et 3% de ces lecteurs cliqueront sur un lien. C'est à dire, quasiment personne.

Ca, c'est la réalité de ce qui se passe si vous envoyez vos auditeurs sur votre site web.

Maintenant, que déclenchez-vous en les envoyant sur votre Page Facebook ?
Ils vont cliquer LIKE, et ensuite... et ensuite à chaque instant ils pourront découvrir vos contenus sans faire le moindre effort, directement dans leur feed, au milieu des photos de lolcats de leurs amis...
C'est à dire que le simple fait que leurs amis soient sur Facebook... travaille pour vous ! Puisque le simple intérêt qui consiste à "venir voir ce que mes amis ont publié" fait que ces internautes vont AUSSI découvrir vos contenus.
Et puisque vos contenus renverront vers votre site web (lien), vous augmenterez en même temps vos pages vues.

Vous ne faites pas de la radio. Vous faites des contenus, que vous adaptez selon le medium. Audio ? Radio. Vidéo ? Youtube + Facebook. Texte ? Web + Facebook. etc. Facebook est donc votre porte d'entrée. C'est la porte d'entrée de votre marque pour vos auditeurs, vos utilisateurs. C'est là qu'ils doivent D'ABORD vous trouver, puisque c'est là qu'ils sont. Et à partir de là, emmenez-les où vous voulez.

Denis Florent
Denis is an international senior radio executive credited with market share gain successes with... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 16 Novembre 2012 - 14:23 Virgin : Roberto is back