Flashback en 2011 - De Radio+ à HybRadio

Des français visionnaires

Vendredi 30 Août 2013




Le projet Radio +, porté par RTL par le biais du Pôle Images et Réseaux Bretagne et Pays de Loire et financé par le l'ANR (l'Agence Nationale de la Recherche) en avril 2008, avait pour objectif la production d'une chaîne complète de radio augmentée autour de la norme T-DMB de radio numérique.


Flashback en 2011 - De Radio+ à HybRadio
Il s'agissait d'innover en termes de création, de production et de diffusion de contenu numérique interactif en offrant des services supplémentaires. En particulier, ces services tireraient parti des écrans dont les postes de réception allaient tous être équipés. C'est du moins les positions que nous avions entendu lors d'une présentation de feu GRN (Groupement pour la Radio Numérique) à Radio France. Cet argent a permis de développer les services BIFS pour le lancement de la RNT en France. Ces BIFS conçus à l'origine pour la TV Mobile en Corée du Sud  permettent une navigation interactive sur les récepteurs équipés d'écrans. 
 
Avec l'arrivée du HTML5 et de Radio DNS, le projet Radio + est donc obsolète et les résultats équivalents à ceux des constats anglais faits en 2008 : peu adaptés à la radio, technologie complexe, couteuse et utilisée uniquement en Corée du Sud sur des téléphones portables ou des téléviseurs mobiles.
 
Ces mêmes anglais ont donc travaillé dès 2008 sur des technologies hybrides permettant aux récepteurs d'aller chercher des informations sur les sites web des stations et d'attribuer une adresse DNS unique à chaque station (voir LLP n°0), sorte d'empreinte digitale d'une station. Conçue en 2010, Radio DNS est aujourd'hui une technologie ouverte permettant de développer des applications offrant des services comme le Guide des Programmes, des diaporama ou encore du Tagging (marquage de chanson que l'on aime) sur des récepteurs comme le Sensia de Pure ou l'Axis de Revo.
 
Un nouveau projet français vient donc de voir le jour financé à nouveau par l'ANR : HybRadio. Un projet, porté cette fois par Vizion'R en avril 2010 aux côtés de Radio France, permet de proposer des services basés sur Radio DNS en y apportant de nouveaux services comme la génération en temps réel de vidéos à partir de sons et de données associées ou encore des players HTML5 multiplateforme (notre photo) ridiculisant les capacités du BIFS ! Pour un coût réduit, les stations de radios peuvent ainsi créer des flux vidéos compatibles avec les marques de la pomme, les téléphones Android ou les fournisseurs d'accès pour l'IPTV ou encore le HbbTV. Sur un récepteur comme le Sensia ou l'Axis ou encore un téléphone et même un téléviseur connecté à la norme HbbTV, il sera donc possible d'écouter la radio et de voir n'importe quelles données associées sous forme de mini-site, de vidéos, de grilles des programmes et bien plus encore ! La preuve en est sur le site de Vizion'R, cette société française qui faisait partie des chanceux du projet Radio + n'ayant pas trop souffert à l’instar par exemple d’E-Steresys, plus malchanceuse. Un player HTML5 de France Inter tourne et montre les capacités du HTML5. Intégré à un téléphone ou à un récepteur, on comprend vite les capacités de l'outil.
 
Il faudra donc regarder de près ce que font les Anglais début 2012 afin de déposer une nouvelle idée de projet de financement au Pôle Images & Réseaux et à l'ANR pour avril 2012. Et qui sait, il sera peut-être un jour envisageable de travailler main dans la main avec les Anglais sur des projets communs.
 
Alors à vos marques, prêts ?

Et pour ceux qui désirent avoir de l'aide (payante) pour la configuration de leurs services Radio DNS, vous pouvez aussi contacter les sociétés suivantes qui proposent des prestations de services à ce sujet :

Gmedia- Angletterre et USA
Allinmedia - Angleterre et pour la BBC
Backend systems - Allemagne
Unique interactive - Angleterre
VisionR - France !


Philippe Chapot
Fondateur et directeur de la publication de La Lettre Pro de la Radio et des Médias, Philippe... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 29 Août 2013 - 08:00 Flashback en 2011 - Citations gagnantes