La Lettre Pro de la Radio & des Médias



Flashback en 2011 - BFM Business au Joystick !

XCamPilot - Pilote de radio

Lundi 19 Août 2013




Nous ne savions pas vraiment comment l'appeler. Une radio télé, une télé radio... Après l'avoir visité, nous sommes encore plus perplexe. BFM Radio devenue Business, quoiqu'on en pense, est une merveille d'inventivité technique et de paramétrages adaptés aux médias low-cost modernes et visionnaires. Nous sommes sous le charme de cette radio "pas comme les autres".


Copyright © LLP - Editions HF 2011
Copyright © LLP - Editions HF 2011
Ce projet d'équipe mené par Philippe Espinet, développeur de métier, était un vrai challenge technique et humain. Depuis qu'il exerce, c'est la première fois qu'un projet faisait l'unanimité et que "toute l'équipe était motivée". Sans abimer la radio, la télé est entrée dans la vie de cette radio et surtout dans la vie des 50 hommes et femmes qui ont fait entrer "le loup dans la bergerie". Mais la dynamique est restée celle de la radio. Du jingle à l'ambiance lumineuse bien plus basse qu'un studio de TV, en passant par les ordres encore sous forme de pédale pour le talk-back. Les animateurs sont devenus présentateurs et ont du apprendre tout simplement à lever la tête. Pas très simple dans le secteur du journalisme de faire comprendre qu'il ne faut plus de caméraman, plus de maquilleuse et que vous devez essayer de suivre un dresscode, balbutiant en radio à ce jour depuis l'arrivée des webcams en studio.
 
Seules 8 personnes sont venues s'ajouter à l'équipe de feu BFM Radio dont les studios inoccupés ressemblent à des vestiges incas. Une seule personne de l'ancienne équipe a souhaité de partir. Les métiers ont été repensés et seuls des infographistes et des truquistes ont été embauchés. Des truquistes qui contrôlent le direct à l'aide d'un simple Joystick de simulateur d'avion à 300 euros. Et d'un logiciel tactile développé par Philippe Espinet qui porte le nom de XCamPilot. En régie, 3 personnes seulement qui tournent. «une produceuse», un réalisateur et un truquiste. Le réalisateur et la truquiste ont tous deux la main sur les choix de caméra à faire. Une pression de doigt sur la camera à sélectionner, un coup de joystick pour zoomer et le plan est diffusé à l'antenne. 
Pour le studio, deux tonnes et demi de verre, des éclairages en led qui n'ont pas été changés depuis un an, des oreillettes stéréo (de type concerts) pour retrouver une ambiance studio Radio, un travelling au plafond, des caméras motorisées HD,  un écran de fond équipé de climatisation pour ne pas faire tourner les ventilateurs des écrans et trois mois de mise en place ont été nécessaires pour arriver au résultat d'aujourd'hui. Aucune maintenance à part le rail du travelling.
 
 

Copyright © LLP - Editions HF 2011
Copyright © LLP - Editions HF 2011
Cette radioTV est le modèle le plus abouti jamais réalisé. Il faut dire que le format se prête bien à l'exercice. En Belgique, radio Contact vient de lancer la radio vision qui permet à la radio musicale de diffuser les clips vidéos synchrones des chansons qui sont diffusées à la télévision. Une seule programmation radio pour la télé et la radio. D'autres stations sont en phase avancée d'intégration de caméras dans les studios avec le danger de faire de la radio filmée, plutôt contre-productive. Sans parler des télés qui veulent faire de la radio comme France 24 qui en démantelant RFI semble bien vouloir diffuser à terme le signal audio de la télé. 
 
Pour BFM Business le fait de diffuser en télé a permis de faire grimper l'audience de la radio. Sûrement pour la simple et bonne raison que c'est bien de la radio que les téléspectateurs regardent. Un bel avenir pour notre média. Une belle expérience et une passionnante piste de réflexion sur l'avenir de notre média... que l'on soit sympathisant ou réfractaire à l'idée de la radio filmée.


Philippe Chapot
Fondateur et directeur de la publication de La Lettre Pro de la Radio et des Médias, Philippe... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).