Fabien Namias gagne son pari

Mardi 19 Novembre 2013

Satisfaction à Europe 1. Après de profonds changements au sein de la grille des programmes, ces nouveautés n'ont pas déstabilisé les auditeurs de la station de la Rue François 1er. A l'origine de ces changements (les arrivées de Thomas Sotto, de Cyril Hanouna ou encore de Wendy Bouchard), Fabien Namias veut maintenir le cap et enfoncer le clou.


Fabien Namias est un dirigeant heureux : "depuis quelques mois, et en particulier depuis ce mois de septembre, nous notons une accélération des audiences. La grille a été profondément remaniée depuis la rentrée. C'est ce que m'avait demandé de faire Denis Olivennes. Et cette grille, elle a déjà rencontré l'oreille des auditeurs". Voilà pour le premier commentaire du patron d'Europe 1, en découvrant ce matin les audiences.

Fabien Namias ne revient pas forcément de loin mais le manager a pris le risque de chambouler sa grille. Et ça paye, même si ce pari était, très, risqué : "lorsque vous modifiez une grille, vous perdez des habitués pour aller en chercher d'autres. Là, cela ne s'est pas produit. Nous les avons conservés ce qui prouve qu'ils ont apprécié nos changements. Mieux, nous en avons conquis de nouveaux. Il y a donc quelque chose qui est en train de de passer à Europe 1 et qui est très positif. Donc, nous allons en tirer les enseignements, c'est-à-dire améliorer ce qui est améliorable. La grille plait, elle est comprise. Il faut lui donner du contenu".

Fabien Namias fera la Une du prochain numéro de La Lettre Pro de la Radio.

Frederic Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 19 Novembre 2013 - 19:24 La relativité selon Jérôme Fouqueray

novembre-décembre 2016 | septembre-octobre 2016 | avril-juin 2016 | janvier-mars 2016 | novembre-décembre 2015 | septembre-octobre 2015 | avril-juin 2015 | janvier-mars 2015 | novembre-décembre 2014 | septembre-octobre 2014 | avril-juin 2014 | janvier-mars 2014 | Novembre-décembre 2013 | septembre-octobre 2013 | avril-juin 2013 | janvier-mars 2013 | novembre-décembre 2012 | septembre-octobre 2012


Le chiffre

36

La catégorie de radios où l’on trouve, en moyenne, les animateurs les plus jeunes sont les radios de catégorie B avec 36 ans de moyenne d’âge. A contrario, dans le périmètre des radios nationales de catégorie E et du service public, l’âge moyen des animateurs est le plus élevé avec 41 ans.












Toute l'actualité #radio de ce mercredi 24 mai. À lire : https://t.co/DnRudiiDrr
Mercredi 24 Mai - 18:38
Kiss FM (@KISSFMFRANCE) organise un "Kiss FM Live". https://t.co/4fTqrVKo1U
Mercredi 24 Mai - 09:01
Les radios Ferarock (@FERAROCK) à "Villette sonique". https://t.co/592hKyAWo4
Mercredi 24 Mai - 08:42





Le Magazine

#89 - Magazine La Lettre Pro N°89

Édouard Baer vous réveille avec Nova  €

La boîte à outils du programmateur musical  €

L’INA : des archives radio consultables par tous  €

Rhône FM, 100% valaisanne  €

Quel avenir pour les radios associatives ?  €

Contact FM : la radio comme à la télé  €

Speed Consulting by Rémy Jounin  €

Les radios américaines captent 10,5% du marché publicitaire local et progressent grâce au digital  €

Radio FG prend le soleil à La Réunion  €

Comment se lancer dans le podcast audio ?  €








Le Magazine

#88 - Magazine La Lettre Pro N°88

Journaliste sportif : le plus beau métier du monde  €

Ina : et voilà la septième promo !  €

HighConnexion innove dans la monétisation des jeux antenne  €

Nicolas Curien : "la bande FM est victime de son succès"  €

Facebook audio veut réinventer la radio  €

Lagardère et l’eldorado africain  €

Durand, maître-intervieweur  €

Europe 1 : une campagne qui roule !  €

Dans les coulisses de la journée Mouv’ à Lille  €