FSER : la CNRA s'inquiète...

Jeudi 23 Mai 2013



Ce mardi, la commission du Fonds de Soutien à l’Expression Radiophonique (FSER) s’est réunie pour discuter de la proposition de barème d’attribution de subvention d’exploitation et de subvention sélective qu’elle transmettra au ministère de la Culture et de Communication et au Ministère du budget, pour publication des arrêtés 2013.


FSER : la CNRA s'inquiète...
La DGMIC a proposé une baisse de toutes les subventions de fonctionnement de 5%. Elle souhaitait par cette mesure pouvoir attribuer une part plus importante des 29 millions du FSER aux subventions sélectives. Les représentants des radios se sont unanimement opposés à cette proposition qui est inconcevable et risque en fin d’exercice budgétaire de fragiliser le FSER en l’exposant à un éventuel gel des crédits (puisqu’une première économie aurait été déjà réalisée). La proposition de barème pour la subvention de fonctionnement remise par la commission aux ministères sera donc identique à celle de 2012.

Une enveloppe insuffisante

Pour l’arrêté de barème relatif à la subvention sélective, la discussion n’est pas close. Les représentants des radios devront bientôt se positionner sur une nouvelle proposition, qui comme l’espère la CNRA devrait favoriser les éléments liés aux actions et aux programmes radiophoniques plutôt que les critères structurants.
En effet, dans une enveloppe fermée (et bien insuffisante au regard des besoins réels des radios) la part dévolue à la subvention sélective risquerait d’être sensiblement la même en 2013 qu’en 2012.
La DGMIC a également annoncé que pour 2014, un nouveau décret sera rédigé. La CNRA sera bien évidemment associée à cette rédaction. Enfin, le calendrier des réunions de la commission devrait pouvoir se poursuivre sur le même rythme qu’en 2012.


Frederic Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >