Du Crowdfunding pour l'émetteur de Hag’FM

Mercredi 7 Janvier 2015



Une radio, ça coute cher. A entretenir, car le matériel technique doit être renouvelé régulièrement. D’abord parce que la technologie évolue. Ensuite car ce matériel tourne 24 heures sur 24. Hag'FM prévoit d'acquérir un émetteur incluant un modulateur Hélios FM 20 w, un amplificateur FM Goliath 750 w et un traitement de son Omnia 9 FM, plus performant que son système actuel. Pour y parvenir, la station locale mise sur un financement participatif... Explications.


Ludovic Loir mise sur un financement participatif pour acquérir un nouvel et complet émetteur
Ludovic Loir mise sur un financement participatif pour acquérir un nouvel et complet émetteur
Pour une radio associative (A), et même pour une petite commerciale (B), faire évoluer son matériel n’est pas évident. Les recettes ne sont pas forcement en progression (euphémisme) qu’elles soient sous forme de subventions ou d'origines publicitaires.
Prenons l’exemple de Hag’ FM, une radio associative présidée par Ludovic Loir, qui émet sur la région de La Hague et Cherbourg depuis 2008. Elle a choisi d’assurer elle même sa diffusion. C’est un choix qui évite aussi de passer par une "TowerCompagny".

Aujourd’hui, l’émetteur de Hag'FM commence à vieillir et risque de tomber en panne sans prévenir. Un émetteur en panne, ce n'est plus de travail pour les trois salariés, pour les huit jeunes en Service Civique et pour les deux bénévoles. Il faut donc prévoir son renouvellement et la note grimpe très rapidement : environ 17 000 euros. Sans compter que la radio a renouvelé récemment sa console de diffusion, son traitement de son, ses micros…

Du Crowdfunding pour l'émetteur de Hag’FM
Ludovic Loir a donc eu donc l’idée de faire appel au mécénat, aujourd’hui souvent appelé "crowdfunding". Ça tombe bien : la radio est agréée depuis 2010 et les dons sont déductibles des impôts. "Qui ne tente rien, n’a rien" rappelle Ludovic Loir.
Devenir mécène de Hag’ FM, c’est donc soutenir le développement local, permettre à un média indépendant, au service de la population, de poursuivre son action tout en y associant son image.

Une relation gagnant-gagnant pour le mécène. Les entreprises peuvent profiter d’une réduction d’impôts de 60 % du montant du don (limité à 0,5% du chiffre d’affaires), un don de 1 000 euros coûtera réellement 400 euros. Les particuliers profiteront eux aussi d’une réduction d’impôts de 66 % du montant du don (limité à 20% du revenu imposable). Un don de 1 000 euros coûtera réellement 340 euros.
Enfin, la radio apporte aussi des contreparties à hauteur de 25% du montant du don (plafonnement pour les entreprises). On arrive à un avantage total de 85% du montant du don.

Si cet appel au financement participatif fonctionne, la fourniture et l'installation de ces équipements (un modulateur Hélios FM 20 w, un amplificateur FM Goliath 750 w et un traitement de son Omnia 9 FM) ,seront assurées par l'entreprise Broadcast Associés avec laquelle Hag'FM travaille depuis quelques années.

Pour donner, c'est par là
Voir le dossier de présentation du mécénat par Hag' FM
Plus d'infos sur ce ménécat

 


Serge Surpin
Journaliste spécialisé média, photographe et ancien Co-créateur de Satellifax. Gérant de SatMag.... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 11:10 Prix ON'R Brandy 2017 : c'est parti !

Vendredi 9 Décembre 2016 - 09:24 Live à Fip en direct de Marseille