Dominique Guihot : "On vend la radio comme une madeleine de Proust"

Vendredi 20 Novembre 2015



Le SIRTI (Syndicat Interprofessionnel des Radios et des Télévisions Indépendantes) est venu rendre visite au SNRL qui organise en cette fin de semaine son congrès annuel à Rennes. Dominique Guihot du SIRTI, avait fait aujourd'hui le déplacement pour évoquer la position de son syndicat sur le dossier de la RNT.


Dominique Guihot : "On vend la radio comme une madeleine de Proust"
"Nous sommes inquiets sur ce sujet mais on voudrait remercier Patrice Gélinet, le Conseiller du CSA ici présent qui se bat pour la RNT en étant un peu seul. Je remercie aussi Philipe Gault qui a longtemps porté le SIRTI. Toutes les radios du SIRTI ont été candidates pour sur la RNT et certaines ont même proposé de nouveaux projets. Le Bureau de la Radio dit qu’il y a trop de radios,  c’est une blague ? Du parisianisme ? Car il y a beaucoup de zones ou le choix est réduit. Nous sommes enthousiastes mais pas béats. Le monde de la radio change assez vite il faut s’adapter. Il faut développer des activés que l’on n’imaginait pas encore il y a 15 ans dont l’ouverture vers le numérique".

La RNT est gratuite et anonyme

"La forme traditionnelle de la radio est menacée. Je suis allé par exemple dans le rayon HIFI d’un magasin FNAC. On a essentiellement des systèmes sans tuner sauf le modèle de base qui n’est pas HIFI. Le rayon poste de radio s’appelle « transistor ». On vend la radio comme une Madeleine de Proust. Il est farfelu de penser que la radio serait le seul média qui resterait en analogique. Rappelons-nous que la RNT est gratuite et anonyme contrairement à l’IP. Nous sommes convaincus, sans aucun doute, mais il est difficile d’avoir raison sans les autres. Si les grands réseaux étaient présents, la RNT serait déjà lancée. Ils pensent que leur marque est suffisamment forte pour subsister et ils peuvent s’allier aux Télécoms pour obtenir des conditions favorables mais ils sont des petits face aux opérateurs et ils dépendront d’eux". 

"Ils pensent aussi qu’il sera possible de venir plus tard sur la RNT. Le CSA doit être ferme sur ce sujet. Il faut un calendrier resserré. Ce qui se passe maintenant est dangereux car il y a des opérateurs qui diffusent aujourd’hui sur la RNT et qui vont se décourager. Il est intéressant que le CSA et d’autres, comprennent qu’il ne faut plus qu’il y ait un choix unanime dans les multiplexes
" a indiqué Dominique Guihot.


Serge Surpin
Journaliste spécialisé média, photographe et ancien Co-créateur de Satellifax. Gérant de SatMag.... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 18:34 Launch of the Dot-radio by the EBU