La Lettre Pro de la Radio & des Médias



De MC One à Radio Monaco

Mercredi 18 Janvier 2012



Installée dans les spacieux locaux du célèbre Gildo Pastor Center, au cœur du quartier d’affaires de Fontvieille, Radio Monaco revendique l’appellation de radio nationale. Seule station 100 % monégasque, elle rayonne pourtant bien au-delà de ses frontières. Et plus que de traiter l’actualité du Rocher, elle exporte d’abord une image et un art de vivre.


Christophe Laury est fier de son programme
Christophe Laury est fier de son programme
Depuis les quelque 500 m² de studios et de bureaux de Radio Monaco, on entendrait presque la ferveur des supporters de l’A.S.M. dans les tribunes du stade Louis II… De Bordighera en Italie à Saint-Tropez et jusqu’au Moyen Pays, Radio Monaco affiche fièrement son étiquette de "radio nationale". L’équipe de Gildo Pallanca Pastor (le président de Radio Monaco) a opté pour un format Music and News autour de très nombreuses émissions décentralisées afin de renforcer sa proximité avec les monégasques. Née en 2004 sous l'impulsion de SAS La Prince Albert II (alors dénommée MC One sous un format  très électro), la station est rebaptisée Radio Monaco en 2007 et fait le choix d’une plus large diversité musicale et d’une information privilégiant  les arts, la culture et les sports, quelques-unes des valeurs portées par la Principauté.

La Princesse Stéphanie de Monaco aux cotés de Malher
La Princesse Stéphanie de Monaco aux cotés de Malher

Pas de voice-track et deux voix emblématiques

Arrivé en septembre 2009, Christophe Laury (qui a passé sept saisons sur la défunte Europe 2 aux côtés du québécois Guy Banville) est aux commandes de la station monégasque.  "Radio Monaco est une station innovante, une radio musicale et culturelle, au programme alternatif et varié, couvrant tous les courants musicaux (Pop, Rock, Electro, Hip-hop, Jazz, Soul) ... tout est produit en direct. Nous refusons les PAD et les créneaux voice-trackés" explique le directeur des programmes.
Deux voix catalysent à elles seules les programmes et suscitent d’autant plus la curiosité. SAS la Princesse Stéphanie anime chaque mois, et en direct, une émission de deux heures consacrées à la prévention du VIH. Enfin, Malher qui a fait les belles heures de Skyrock avec "Bonsoir la Planète" anime tous les jours "Jungle World" de 16h30 à 19h30.

Pour renforcer la proximité, Radio Monaco délocalise ses studios
Pour renforcer la proximité, Radio Monaco délocalise ses studios

La Principauté sondée pour la première fois

Même si, depuis 2009, la  progression d’audience est constante et surprenante (+ 370 % en deux ans), Médiamétrie n’a pourtant jamais sondé la Principauté. Seuls les auditeurs résidents en France étaient auparavant interrogés. Mais "grâce à un récent accord, Médiamatrie réalisera son premier sondage monégasque au Printemps prochain" se félicite Christophe Laury. La marge de progression est titanesque puisque la station dessert une zone de plus d’un millions d’habitants.
Ainsi, Radio Monaco poursuit doucement mais surement son développement : "nous allons développer la marque Radio Monaco, candidater sur la bande L de la RNT à Marseille et vraisemblablement embaucher de bons éléments". Objectif ? "Faire rayonner la Principauté de Monaco , un pays à part..." précise, sans hésitation, Christophe Laury. En 3 ans,  le directeur des programmes aura définitivement pris l’accent monégasque.
 

Malher sur le rocher et sous le soleil exactement
Malher sur le rocher et sous le soleil exactement

Malher se la coule douce sur le Rocher

LLP - Pourquoi Radio Monaco ?
M - J’ai rencontré Gildo Pallanca Pastor. Un mec qui va de l’avant… Un créatif sympa. Voilà, c’était il y a trois ans. Je lui ai proposé Jungle World que j’anime du lundi au vendredi entre 16h30 et 19h30.  Une fois par mois, je présente aussi une autre émission avec Stéphanie. Et, là tu vois… Tout se passe bien mon petit.
 
LLP - Tu veux revenir sur un réseau à Paris ?
M - Je ne remonterai pas à Paris même si la proposition est alléchante. Je privilégie le cadre de vie et les potes. A Paris, la radio s’est considérablement aseptisée. Elle devenue très chiante à écouter. C’est pas mon truc.
 
LLP - On te parle souvent de Bonsoir la Planète ?
M - Tout le temps mon poulet… Cette émission personne ne la voulait et elle a pourtant été le point de départ de la libre-antenne.
 
LLP - Tu as des projets ?
M - Oui… J’attends la plage et le soleil qui vont arriver dans deux mois. Tu veux que je te dise mon petit ? C’est mon plus grand projet de cette année 2012… T’as d’autres questions dans ce style ?

En chiffres...
8 salariés
3 fréquences (95.4 de Saint-Tropez à Vintimille,  98.2 à Monaco, 103.2 à Grasse)
370 % d’augmentation d’audience en 2 ans



Dans la même rubrique :
< >