D!CI radio : une forme insolente !

Mardi 21 Mai 2013



En mars 2012, Jean-Marc Passeron, associé à un groupe d’entrepreneurs locaux obtient une fréquence à Gap, un bassin d’audience de 70.000 habitants. Un an plus tard, la radio affiche un chiffre d’affaire de 600.000 euros, un site Internet fréquenté par 200.000 visiteurs uniques, et crée sa déclinaison télé. D!CI radio et D!CI TV ont neuf postes à pourvoir tout de suite. Incroyable ?


Neuf postes sont à pourvoir illico dans les Alpes du Sud, pour D!CI radio et TV.
Neuf postes sont à pourvoir illico dans les Alpes du Sud, pour D!CI radio et TV.
« Je suis moi-même surpris par la rapidité de ce lancement ! » Jean-Marc Passeron ne boude pas son plaisir, et on le comprend. En pleine crise, il a fait le pari de lancer de toute pièce un programme de radio en misant à fond sur la proximité sous toutes ses formes. « Il n’y avait pas de format local sur Gap. Et je crois très fort à la puissance de la proximité, à partir du moment où on la joue à fond ! »
Cet heureux patron de média, il faut le dire, n’est pas un débutant. Il avait en effet déjà fondé deux radios en montagne, et pas des moindres, avant partir pour de nouvelles aventures. Alpes 1 et Là la radio, c’était déjà lui.
 
De retour dans le paysage, il a donc créé un format qui mise sur le terrain, le local, la proximité sans complexes, un format construit sur-mesure pour les gens d’ici, par les gens D!CI. Mini-généraliste, D!CI radio vise un public adulte-sénior, et promène ses micros un peu partout sur le secteur. Toute l’info locale, les personnages du cru au micro, l’info-service, le divertissement, tout ceci posé sur un programme musical plutôt punchy, composé à la fois de golds et des hits du moment : ça marche. « Il faut dire qu’on y met beaucoup de passion et toute l’énergie disponible. Alors les gens nous ont suivis, et notre notoriété n’a cessé de progresser. Les annonceurs nous ont vite fait confiance, et nous avons dès cette première année réalisé 600.000 euros de chiffre d’affaires. L’autre très bonne surprise a été l’audience de notre site Internet : nous n’en revenons pas nous-même, puisqu’avec 200.000 visiteurs uniques, il fait presque 3 fois l’audience potentielle de notre bassin de population ! »
 

Pas de la radio filmée, une vraie télé!


Pour le bouillonnant entrepreneur, c’est bel et bien la démonstration que, travaillés sérieusement et avec sincérité, le local et le numérique constituent un modèle d’avenir. « Sur notre site, on trouve toute l’info locale, réalisée par nos équipes, et la plupart du temps agrémentée par de la vidéo. Cette audience du site nous montre qu’il y avait une demande non satisfaite, et nous a donné envie d’aller encore plus loin… en créant une chaine de télévision. »
 
Une chose est sûre, notre homme sait communiquer. Mais ce qui est vrai aussi, c’est que cette offre est on ne peut plus sérieuse, et qu’elle est même urgente. « D!CI TV, qui émettra sur la TNT, sera lancée le 2 octobre prochain. Ce ne sera pas de la radio filmée ! Elle possèdera sa propre grille et ses propres émissions ! Alors nous recrutons deux animateurs, 6 journalistes reporters d’image, et un directeur adjoint pour le groupe ».
 
Jean-Marc Passeron recherche des profils polyvalents, à la fois capable de travailler pour le site, pour la radio et pour la télévision. Les postes sont évidemment basés à Gap. Y’a pire.
 
Jean-Charles Verhaeghe, MYConseils.fr pour LLPR

Voir l'offre d'emploi dans la rubrique emploi, en cliquant ici

Jean-Charles Verhaeghe
Spécialiste des notions de proximité, Jean-Charles est journaliste, consultant et formateur chez... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 09:41 Arrêt des Ondes Longues de France Inter