La Lettre Pro de la Radio & des Médias



DAB+ : l'OFCOM lance une campagne d'information

Vendredi 17 Février 2017



En Suisse, la réception numérique des programmes de radio se généralise, le DAB+ remplace peu à peu la FM (ou ondes ultra courtes (OUC). Meilleure qualité d'écoute, coûts plus faibles, bassin de diffusion plus étendu, palette plus large de programmes : les arguments en faveur de la nouvelle technologie de diffusion sont nombreux, pour les auditeurs comme pour les diffuseurs. Pour accompagner cette mutation, l'OFCOM a décidé de lancer une campagne d'information.


DAB+ : l'OFCOM lance une campagne d'information

Passer de la FM au numérique, c'est le souhait de la branche de la radio et du Conseil fédéral. En effet la diffusion numérique, que ce soit par DAB+ ou par l'internet, présente de nombreux avantages. Ainsi les auditeurs disposent d'une meilleure qualité d'écoute et d'un choix plus large de programmes. Les stations voient leurs coûts de diffusion diminuer et les zones de couverture, donc leur public potentiel, s'élargir. Le problème de la rareté des fréquences disponibles est aussi résolu.

Campagne d'information lancée

Aujourd'hui en Suisse, un tiers des ménages dispose déjà d'un poste de radio DAB+. Pour inciter les autres à franchir le pas vers la réception numérique des programmes, l'OFCOM a décidé de lancer une campagne d'information de deux ans sur les changements en cours. Après un appel d'offre, le soin de la conduire a été confié à l'agence bernoise Republica. En effet, l'article 58 de la loi sur la radio et la télévision offre la possibilité à l'OFCOM de collaborer avec une entreprise extérieure pour informer le public sur de nouvelles technologies dans le domaine des médias. Quant au budget de 4 millions de francs, il est prélevé sur les montants de la quote-part de redevance qui n'ont pas pu être distribués ces dernières années aux diffuseurs locaux et régionaux. Le coup d'envoi de la campagne a été donné ce 13 février 2017, date retenue par l'Unesco pour sa journée mondiale de la radio.

Deux modes de diffusion complémentaires

À l'avenir, les deux modes de diffusion numérique de la radio – le DAB+ et l'internet – sont appelés à cohabiter. Ils sont complémentaires et présentent des caractéristiques différentes. Le DAB+ est une technologie libre d'accès, gratuite pour l'auditeur. Il suffit de disposer d'un poste de radio pour pouvoir capter les programmes. La diffusion est assurée par des émetteurs qui permettent de couvrir des bassins de diffusion défini. Ainsi la desserte en cas d'urgence est assurée. Quant à la radio par l'internet, elle nécessite un accès web mais permet de suivre des émissions sur son téléphone mobile ou son ordinateur. Le groupe de travail Migration numérique DigiMig a détaillé les caractéristiques des deux vecteurs dans le chapitre 3.8.1 du rapport final qu'il avait transmis fin 2014 au Département de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication.

Engagement de la branche de la radio

Les acteurs du secteur suisse de la radio collaborent activement depuis des années pour accompagner le basculement vers la diffusion numérique des programmes. Entre 2013 et 2014, les représentants de la SSR, des associations des radios commerciales et associatives et de l'OFCOM ont ensemble développé une stratégie en vue de la migration coordonnée des programmes des OUC au DAB+. De plus, les diffuseurs régionaux et la SSR soutiennent aussi la campagne d'information en traitant le sujet dans leurs programmes mais aussi en offrant des espaces publicitaires à des conditions préférentielles.

Couverture DAB+

Aujourd'hui déjà, pratiquement tous les programmes diffusés en bande FM par les radios privées suisses ou par la SSR sont présents en parallèle sur le DAB+. Une soixantaine d'autres stations, avec une orientation essentiellement musicale, ont aussi fait le choix de la diffusion numérique. D'autres viendront encore s'ajouter, comme l'a démontré un sondage sur l'extension de la desserte radio numérique, lancé par l'OFCOM en avril 2016. En Suisse, l'abandon complet de la bande FM pour la radio est envisagée pour 2024 au plus tard. Dès la fin 2018, tous les principaux tunnels autoroutiers devraient en outre être équipés d'émetteurs DAB+, ce qui facilitera l'écoute continue des programmes en voiture.


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >