Comment realiser une chronique ?

Lundi 23 Mars 2015



Pour répondre à cette question, La Lettre Pro de la Radio a pris la direction de Toulouse pour y rencontrer Reyda Messaoudi. Si son nom de vous dit rien, vous connaissez forcément sa voix. Reyda produit chaque jour de nombreuses chroniques pour l'agence A2PRL. Une occasion pour découvrir l'envers du décor...


Le sympathique et passionné Reyda Messaoudi produit une douzaine de chroniques par semaine pour l'A2PRL dont le podcast hebdomadaire de La Lettre Pro de la Radio
Le sympathique et passionné Reyda Messaoudi produit une douzaine de chroniques par semaine pour l'A2PRL dont le podcast hebdomadaire de La Lettre Pro de la Radio
LLP - Combien de chroniques réalisez-vous chaque semaine et quels sont les thèmes déclinés ?
RM -
Je réalise en moyenne une douzaine de chroniques par semaine. Classiquement, le cinéma, la télévision, et un coup d’œil sur le net avec une chronique blog qui s’attache à mettre en avant un élément du net au quotidien (application, bon plan et pratique). Pour la télévision et le cinéma, je m’attache à rendre sonore une chronique visuelle, ce qui est une tache et une mission particulière. Je m‘appuie donc sur une base sonore très riche et sur des interviews exclusives. De Laurent Ruquier en passant par Nagui, Cyril Hannouna, ou encore Julie Andrieu pour la télé. De Jean Dujardin, à Pierre Niney ou encore Jamel Debouzze, Franck Dubosc, Jean Reno ou Christian Clavier qui passent par Toulouse pour la promotion de leur film, et qui répondent avec plaisir aux questions de notre rédaction.
J’ajoute que nous couvrons, la partie artistique avec Backstage, une chronique sans voix, tout en interview et en musique, des artistes du moment (Stromae, Texas, Lenny Kravitz, Mickael Gregorio, Jeff Panacloc...) et La Note qui a comme vocation de faire découvrir les futurs hits : Lost Frequencies, Nick Jonas, OMI, Kygo, Felix Jaehn, Madeon, The Wombats…

LLP - Diriez-vous que les recherches en amont de la production sont une étape à ne pas négliger ?
RM - Evidement. C’est peut-être même l’essentiel du travail. Cette recherche bénéficie d’une force de frappe incroyable : la rédaction d’A2PRL. Chacun ici est journaliste polyvalent au plus profond de son âme et se nourrir des avis des questions, des point de vues, des angles de l’ensemble de mes collègues est un plus, et une valeur ajoutée, absolument incroyable. C’est de cette émulation que naissent les meilleurs sujets et les meilleures chroniques. Rien ne peut remplacer la pensée collective d’une rédaction, aussi vivante que la nôtre.

LLP - Quel logiciel utilisez-vous et accordez-vous une place importante au montage ?
RM -
Le montage est une étape cruciale. Plus qu’une simple étape, j’aborde cela avec la vision d’un producteur, puisque je fabrique aussi dans la voix et en montage nos habillages. J’essaie de faire des chroniques un élément aussi produit que possible dans le choix des extraits et dans la mis en onde puisque chacune d’entre elle est masterisées et enrichit au maximum. La chronique  doit être sonore, riche, divertissante variée, agréable, en un mot radiophonique.

LLP -  Quels sont vos ingrédients pour produire une bonne chronique ?
RM -
Je dirai, le rythme. Savoir alterner les séquences parlées et les sons. Ne pas oublier que la plume doit servir d’abord la chronique. Une pointe d’humour, est à mon sens, toujours sympathique pour rythmer certains sujets. Mais s’il faut retenir une chose en matière de chronique, c’est d’abord l’implication dans le sujet. Je m’attache à voir, à écouter, à rencontrer, à tester, à lire l’ensemble des sujets que je réalise. Ça peut sembler évidement, mais pour parler de quelque chose à quelqu’un encore faut-il avoir pris le temps de l’essayer et si possible collectivement. C’est une règle d’or chez A2PRL.

LLP - Quels sont, selon vous, les erreurs à ne pas commettre ?
RM -
Les erreurs ? La difficulté, c’est sans doute d’oublier qu’on fait de la radio et pas de la presse écrite ! Une chronique, ça n’est pas qu’une succession de phrases. Elle doit être vivante et se nourrit, évidement, de beaucoup d’éléments sonores percutants.

Reyda en mode Selfie avec Dany Boon
Reyda en mode Selfie avec Dany Boon
LLP - Quels thèmes aimeriez-vous mettre en chroniques ?
RM - 
Je souhaitais ardemment, parler de jeux vidéo, et de séries télé. Grâce à la réactivité de notre direction de rédaction, c’est chose faite. C’est deux sujets sont éminemment porteurs et attirent une attention vive de la part des auditeurs. Quant aux jeux vidéos, les chiffres du marché qu’ils constituent sont à peine croyables, ils dépassent de loin ceux du cinéma. C’est une passion, que nous ne pouvons écarter, aussi nous nous y intéressons de près et mettons en place une chronique sur l’actualité du jeux. La rédaction est équipée des consoles dernière génération, et nous commençons à produire des sujets sur la sortie de "The Order" sur PS4 avec l’interview du directeur artistique du jeu mondialement attendu.
Pour les séries, la démarche est identique. Informative et ludique. Et à venir, bientôt, l’interview des plus belles voix du doublage français.


Frederic Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >