Club and Dance ne diffuse pas que des tubes… et le revendique !

Lundi 14 Avril 2014



La dance et l'électro ne se limitent pas à quelques hits, c'est le crédo d'Antoine Nejtra, qui dirige la webradio Club and Dance. Il tente de faire sortir la programmation musicale de sa webradio des sentiers battus par des concurrentes davantage orientées vers les tubes. A découvrir sur clubanddance.com



Quel est le concept de Club and Dance ? Celui d'une webradio qui diffuse le même son que celui de Fun Radio ? Evidemment non ?
Car si le fameux Son Dancefloor est un concept qui fonctionne pour la radio musicale du groupe RTL, en faire un pâle copie sur le web n'apporterait rien de plus. Club and Dance se démarque donc en refusant de jouer... du Top 40.

Allier le connu à l'inconnu

"Club and Dance n'a pas peur de jouer des sons inconnus. Nous sommes une équipe jeune principalement constitué d'étudiants et qui font ça uniquement par plaisir car nous aimons cette musique, explique Antoine Nejtra, qui dirige depuis un an et demi cette webradio créée il y a cinq ans sur la plate forme Radionomy. Vous n'entendrez donc pas le dernier David Guetta sur Club and Dance, ou en tout cas pas aussi souvent qu'ailleurs. "Notre but est d'allier le connu à l'inconnu. Nous travaillons continuellement avec des artistes en début de carrière. Il y a une vraie communauté de gens qui aiment la Dance. Et puis la programmation est travaillée au fil de la journée pour, selon l'heure, proposer des tonalités et un rythme différents. Le but est que nos auditeurs puissent rester avec nous toute la journée sans avoir l'impression d'entendre toujours la même chose."

Echanges sur les réseaux sociaux

Sur Club and Dance, qui réalise de nombreuses opérations spéciales avec des discothèques (comme Le Sense à Metz), les rotations ne sont pas nombreuses. "Et nous ne programmons un nouveau titre que s'il plaît à toute l'équipe, ajoute Antoine Nejtra. Et nous demandons aussi très souvent leur avis à nos auditeurs vis les réseaux sociaux. En webradio, le contact avec l'auditeur est une évidence car il est déjà connecté. C'est de cette manière que nous nous sommes rendus compte que sortir des programmations "classiques" pouvait aussi être un gage de succès."


Nicolas Goyet
Journaliste multimédia. Créateur de Radio Mozart. En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 18:34 Launch of the Dot-radio by the EBU