Canada : moins de revenus et d'employés pour les radios

Mercredi 27 Avril 2016



Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a publié aujourd’hui des statistiques et des données financières sur les stations de radio commerciale exploitées au Canada, ainsi que sur celles opérées par la Société Radio-Canada (SRC).



Un nombre total de 704 stations de radio commerciale ont offert une programmation variée aux Canadiens durant l’année de radiodiffusion se terminant le 31 août 2015. Ces stations ont employé plus de 9 500 personnes (une baisse de 3.4 % par rapport à 2014) et ont appuyé des artistes canadiens établis et émergents notamment au moyen de contributions financières à des fonds destinés au développement du contenu canadien de même qu’un large éventail d’initiatives, d’organismes de bienfaisance et d’événements locaux.

Les revenus totaux pour les stations de radio commerciale se sont élevés à 1.6 milliard de dollars en 2015, chutant de 0.7 % (- 11.6 millions de dollars) par rapport à 2014. La plus grande partie de ces revenus proviennent de la publicité locale et nationale, qui a généré 1.58 milliard de dollars en 2015. Les revenus tirés de la publicité dans le secteur radiophonique sont relativement stables depuis 2011.

Publucité en hausse sur Radio-Canada

Au cours de la dernière année, les stations commerciales ont diminué leurs dépenses de 14.2 millions de dollars, pour un total de 1.3 milliard de dollars. Par conséquent, les bénéfices avant intérêts et impôts (BAII) ont augmenté, passant de 298.2 à 303.4 millions de dollars, ce qui s’est traduit par une légère hausse de la marge de BAII qui est passée de 18.5 % à 18,9 %.
Les 23 stations de radio de langue tierce qui exercent leurs activités dans l’ensemble du pays ont produit des revenus de 46.7 millions de dollars en 2015, ce qui représente une hausse de 1.5 % par rapport à 2014. Les revenus totaux des stations de radio à caractère ethnique ont affiché une croissance moyenne annuelle de 1.3 % depuis 2011, tandis que les services de langue française et de langue anglaise ont déclaré des baisses de 0.1 % et de 0.3 % par année, en moyenne durant cette même période.
L’année de radiodiffusion de 2015 constitue la deuxième année où la SRC a pu vendre de la publicité sur ses chaînes de services Ici Musique et CBC Radio 2. Les recettes publicitaires ont totalisé 1.4 million de dollars, ce qui représente une hausse de 27.2 % par rapport à 2014. Néanmoins, les revenus totaux des stations de la SRC ont diminué de 3,9 %, passant à 276.5 millions de dollars en 2015, en raison d’une réduction des crédits parlementaires alloués pour les services radiophoniques du diffuseur public de l’ordre de 3.4 % par rapport à l’année précédente.

29 marchés analysés

Rappelons que chaque année, le CRTC compile les données financières de l’industrie canadienne de la radiodiffusion, qui comprennent les présents résultats financiers de la radio. Afin d’accroître l’accès des Canadiens à des renseignements pertinents, la publication de cette année comprend des statistiques et des données financières de 14 marchés radiophoniques supplémentaires, dont trois sont dans les provinces de l’Atlantique, quatre en Ontario, six dans les Prairies et un en Colombie-Britannique. Cela porte à 29 le nombre total de marchés radiophoniques pour lesquels le Conseil publie des données financières.

Focus

580 stations exploitées sur la bande FM
1.317 milliard de dollars de revenus en 2015 par la FM
254.7 millions de dollars en 2015 de revenus générés par les stations en langue française (en baisse de 1.8%)
124 stations AM exploitées au Canada
286 millions de dollars en 2015 générés par les stations AM
Les stations de l’Ontario et des Prairies ont généré à elles seules 63 % des revenus totaux de l’industrie


Frederic Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 28 Mars 2017 - 09:23 Affichez votre marque sur LaLettre.Pro

Mardi 28 Mars 2017 - 09:03 Quatrième édition du Prix Théâtre RFI