"Ça pique mais c'est bon" avec Anne Roumanoff

Vendredi 29 Juillet 2016



Hier matin, Anne Roumanoff était l’invitée du Grand direct des médias, présenté par Thomas Joubert, afin de présenter les contours de sa nouvelle émission, à la rentrée sur Europe 1. "Ça pique mais c'est bon" ce sera le nom de cette nouvelle émission à partir du 22 août sur Europe 1, de 12h à 12h30.



Anne Roumanoff a fait appel à une vingtaine de chroniqueurs pour cette émission qui se tiendra du lundi au vendredi. Chaque jour, elle sera cependant entourée de seulement deux à trois personnes. Parmi eux, les anciens de Samedi Roumanoff comme Caroline Vigneaux ou encore Willy Rovelli. Le nom de l'émission a été choisi pour "représenter les deux aspects du rendez-vous". "Le côté 'ça pique', parce qu'on va pas mal tout critiquer. (...) Et 'c'est bon', car je pense qu'on vit une période très difficile et je voudrais que l'émission soit joyeuse", a expliqué Anne Roumanoff.

"Ce que j'aime bien, c'est lorsqu'il y a un peu de message"

Ça pique mais c'est bon traitera de l'actualité au sens large. "Il y aura un invité politique le vendredi et un invité people le mercredi", a précisé encore l'humoriste. "L'émission sera un peu différente tous les jours". Du rire tout en informant donc, car Anne Roumanoff tient aussi à ne pas restreindre l'émission à une accumulation de vannes. "Ce que j'aime bien, c'est lorsqu'il y a un peu de message, du sens", a confié la comédienne.
Rendez-vous le 22 août pour le premier numéro de Ça pique mais c'est bon.


Frederic Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 09:41 Arrêt des Ondes Longues de France Inter