CSA : l’UDI s’interroge sur l’indépendance

Jeudi 24 Janvier 2013



La nomination d’Olivier Schrameck à la tête du CSA a vivement fait réagir l’UDI (Union des Démocrates et Indépendants), le nouveau parti de Jean-Louis Borloo. Une Sénatrice et un Député s’interrogent sur l’indépendance de l’audiovisuel.


La Sénatrice Catherine Morin-Desailly
La Sénatrice Catherine Morin-Desailly
Après l’audition hier, d’Olivier Schrameck, candidat à la présidence du CSA, les députés et les sénateurs de l’UDI se sont prononcés contre cette candidature. Catherine Morin-Desailly, sénatrice UDI-UC de la Seine-Maritime, Vice-Présidente de la commission de la Culture, de l'Education et de la Communication du Sénat et Rudy Salles, député UDI des Alpes-Maritimes, membre de la commission des Affaires culturelles et de l'éducation à l’Assemblée nationale, au nom de leurs groupes respectifs présidés par François Zocchetto au Sénat et Jean-Louis Borloo à l’Assemblée nationale, s’insurgent contre la nomination à la tête du CSA d’Olivier Schrameck, ancien directeur de cabinet de Lionel Jospin à Matignon.

Dans un communiqué intitulé L’indépendance de l’audiovisuel c’est pour quand ? ils dénoncent "une nomination purement politique et expriment leur inquiétude quant au respect de l’indépendance dans l’audiovisuel".
Par ailleurs, ils indiquent que "François Hollande qui avait promis la rupture  (…) propose, pour succéder à l’actuel président Michel Boyon, haut fonctionnaire, conseiller d’Etat et ancien directeur de cabinet d’un Premier ministre… un haut fonctionnaire, conseiller d’Etat et ancien directeur de cabinet d’un Premier ministre, l’expérience de l’audiovisuel en moins".

Catherine Morin-Desailly et Rudy Salles demandent au Président de la République "de respecter les engagements de neutralité et d’équité qu’il a pris devant les Français" en concluant que "manifestement, dans ce domaine, le changement n’est pas encore pour maintenant".

Grand oral réussi

Hier, Olivier Schrameck a réussi son grand oral. A l'Assemblée, sur 47 votants, 32 députés ont approuvé sa nomination, 4 ont voté contre et 11 se sont abstenus. Au Sénat, sur 29 votants, Olvier Schrameck a obtenu 15 voix  pour, 11 contre, 2 abstentions et 1 bulletin nul.



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 11:10 Prix ON'R Brandy 2017 : c'est parti !

Vendredi 9 Décembre 2016 - 09:24 Live à Fip en direct de Marseille