La Lettre Pro de la Radio & des Médias


COM Radio France : la commission de la culture donne un avis défavorable

Mercredi 2 Décembre 2015



Réunie le mardi 1er décembre 2015, sous la présidence de Catherine Morin-Desailly (UDI‑UC - Seine-Maritime), la commission de la culture, de l’éducation et de la communication a examiné le projet de contrat d’objectifs et de moyens (COM) de Radio France. La commission a rendu un avis défavorable au contrat d’objectifs et de moyens (COM) de Radio France...


Concernant Radio France, Jean-Pierre Leleux (Les Républicains‑R – Alpes-Maritimes), rapporteur en charge des crédits de l’audiovisuel, a rappelé "le rôle indispensable de Radio France pour développer l’accès à la culture et à l’information" et indiqué que "les valeurs et l’identité défendues dans le COM étaient partagées". Il a salué également la qualité du travail des personnels.


La commission a néanmoins partagé son inquiétude concernant les perspectives de redressement de l’entreprise et adopté un avis défavorable au COM en considérant que ce projet ne tenait pas assez compte des recommandations formulées par la Cour des comptes dans son rapport d’avril 2015 appelant à des réformes structurelles.
La commission a notamment fait remarquer que ce projet renvoyait à 2017 la décision sur l’arrêt de la diffusion hertzienne du Mouv et l’évolution souhaitable des formations musicales préconisée par le rapport sur la réforme des formations musicales de Radio France de Stephan Gehmacher, directeur général de la Philharmonie de Luxembourg.

Pour la commission, ce projet n’engage pas le rapprochement des rédactions de France Inter, France Info, France Culture et France Bleu contrairement au projet "Info 2015" mené à France Télévisions et ne prévoie l’augmentation du poids de la masse salariale (62,9 % des charges d’exploitation en 2019 contre 62,3 % en 2014) du fait notamment de l’abandon du Plan de départs volontaires (PDV) qui devait alléger à terme la masse salariale.
Cet avis défavorable a également était motivé par le report du retour à l’équilibre des comptes de 2017 à 2018.

"C’est parce qu’elle est attachée aux missions particulières portées par le service public et Radio France en particulier que la commission a tenu à mettre en garde et alerter sur l’urgence de réformes à l’instar de ce que toutes les entreprises de l’audiovisuel public (Arte, France Médias Monde, France Télévisions) ont entamé" a souligné la commission dans un communiqué.


Frederic Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >