Bureau de la Radio versus SIRTI

Mercredi 18 Décembre 2013



Le Bureau de la Radio prend acte de la décision du CSA, qui s'est appuyée sur une concertation avec tous les acteurs depuis 2011, de retenir une nouvelle méthode de calcul pour déterminer la couverture de population des principaux groupes radiophoniques, en neutralisant les zones de non réception. Dans un communiqué, il en profite aussi pour pour répondre au SIRTI.


Dans un communiqué daté du 13 décembre, le SIRTI prétendait que les groupes radiophoniques nationaux auraient obtenu plus de 1 000 fréquences dans le cadre du plan FM+. "Ce chiffre fantasmagorique est faux et la réalité démontre que les radios du SIRTI et des Indés Radios sont les grands bénéficiaires du plan FM+ sur le critère essentiel de la couverture de population" indique dans un autre communiqué le Bureau de la Radio.


La bataille des fréquences

Et le Bureau de la Radio de se justifier à son tour : "les membres du Bureau de la Radio ont obtenu 722 fréquences au total dans les catégories C, D et E entre juin 2006 et mai 2013, pour une couverture supplémentaire estimée de 30,3 millions d’habitants" sur la base de l’unité urbaine INSEE (populations légales millésimées 2010 entrées en vigueur au 1er janvier 2013) de chacune des autorisations.


Pour le Bureau de la Radio : "sur la même période, les radios membres du SIRTI et des Indés Radios ont obtenu 400 fréquences pour une couverture additionnelle estimée de 66,9 millions d’habitants sur les catégories B, D et E, soit plus du double de couverture que l’ensemble des radios membres du Bureau de la Radio".
Le Bureau de la Radio est constitué des stations de RTL Group (RTL, RTL2, Fun Radio), de NRJ Group (NRJ, Nostalgie, Rire & chansons, Chérie FM), de Lagardère-Active (Europe1, RFM, Virgin Radio) et de NextRadioTV (RMC et BFM Business).


Philippe Chapot
Fondateur et directeur de la publication de La Lettre Pro de la Radio et des Médias, Philippe... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 09:22 "Concert Très Très Privé" sur RTL2